Ingenuity est parfaitement déplié et posé sur le sol de Mars

Sylvie Montard - 31 mars 2021


Crédits: NASA/JPL-Caltech
 
Ces derniers jours, la procédure de dépliage de l'hélicoptère Ingenuity s'est déroulée progressivement. Toujours fixé sous le rover Perseverance, l'appareil a dans un premier temps pivoté en position verticale.
 
Le 28 mars 2021, la caméra WATSON située sur l’instrument SHERLOC, installé au bout du bras du rover, a transmis des images brutes d'Ingenuity, qui apparaît incliné et en partie déplié. A ce stade, seuls deux de ces pieds étaient dépliés.


Crédits: NASA/JPL-Caltech

Les photos capturées par le rover Perseverance montrent que tout s'est passé comme prévu pour déployer son petit protégé sur le sol de Mars. Une fois en position verticale, Ingenuity a déployé ses deux autres pieds le 30 mars 2021.
 
Il est resté accroché à Perseverance, les quatre pieds suspendus à quelques centimètres au-dessus du sol du cratère Jezero, bénéficiant du rover comme source d'énergie. Après la séparation effectuée le 4 avril 2021, l'hélicoptère a affronté seul sa première nuit, et les températures extrêmement basses de Mars.


Crédits: NASA/JPL-Caltech

Pendant un mois et au plus tôt le 8 avril 2021, Ingenuity va tenter de s'élever dans l'atmosphère ténue de la planète rouge. Lors de son premier essai, l'hélicoptère va atteindre 3 mètres d'altitude en vol stationnaire, puis atterrir au même endroit. Si ce test est convaincant, un deuxième vol est prévu sur une distance de quelques mètres.
 
Avec cet exercice inédit, la NASA souhaite avant tout faire une démonstration technologique, et confirmer qu'il est possible de faire évoluer un engin volant dans l'atmosphère martienne. Cette prouesse ouvrira la voie à d'autres missions plus élaborées, où il sera par exemple possible de cartographier des régions précises, d'inspecter des grottes et des lieux inaccessibles pour un rover.


Crédits: NASA/JPL-Caltech
 
Source: mars.nasa.gov
 
   
 
 
La mission Mars Orbiter (MOM), exploitée par l’Organisation indienne de recherche spatiale (ISRO), vient de tirer sa révérence, faute de carburant.
 
 
La planète Mars continue de dévoiler ses secrets avec une flopée de nouvelles images de sa surface, capturées du 3 au 29 juillet 2022 par la sonde Mars Reconnaissance Orbiter.
 
 
L’hélicoptère martien de la NASA a effectué son 33ème vol le samedi 24 septembre dernier. Lors du trajet, sa caméra de navigation a aperçu un morceau de débris accroché à l'un de ses pieds.
   
 
Conçue par la maison horlogère Col&MacArthur, cette montre de luxe contient des particules de météorites martiennes dans une petite capsule disposée sur le côté du cadran.
 
 
Perseverance a réalisé un panorama composé de 2,5 milliards de pixels. Le précédent record était un panorama du cratère Gale réalisé par le Curiosity qui contenait 1,8 milliard de pixels.
 
 
Le rover chinois est équipé d'un instrument qui donne une image de la surface de Mars jusqu’à près de 100 mètres de profondeur, grâce à des ondes radios qui rebondissent contre les obstacles.
   
 
Depuis le début des années 1960, plus de quarante sondes spatiales, orbiteurs, atterrisseurs et rovers ont été envoyés vers Mars. Cette exploration y a laissé une grande quantité de débris.
 
 
L'étude de ces anciens lacs, dont l'existence remonte à plusieurs milliards d'années, est importante pour déterminer les conditions climatiques qui ont régné sur Mars au début de son histoire.
 
 
La sonde InSight a entendu sur Mars la chute d’une météorite, une première sur une autre planète que la Terre. Le cratère provoqué par l’impact a été repéré et confirme la découverte.
   
 
La NASA a affirmé lors d'une conférence le 15 septembre avoir franchi une étape majeure dans sa quête de traces de vie sur Mars avec la collecte des échantillons "les plus précieux" jusqu'ici.
 
 
L'ouvrage "En avant Mars !" paru le 15 septembre 2022 a été présenté en avant-première au salon du Livre sur la place de Nancy. Fascinant et très accessible, il est publié par Nicolas Beck.
 
 
Selon une étude parue le 7 septembre 2022, il suffirait peut-être de creuser quelques centimètres sous la surface de Mars pour y détecter, si elles existent, des traces de vie encore préservées.
 
 
Produire de l'oxygène à partir de l'atmosphère martienne : c'est ce que fait Moxie, instrument intégré à Perseverance, depuis l'arrivée du rover sur Mars en février 2021.