Ingenuity a embarqué un corps étranger non identifié lors de son 33ème vol

Sylvie Montard - 2 octobre 2022

 


 
Après plusieurs semaines d'immobilisation imposée par les conditions difficiles de l'hiver martien, Ingenuity a repris du service. La poussière en suspension dans l'atmosphère de Mars est désormais moins présente, et la lumière du soleil peut à nouveau recharger suffisamment les batteries du petit hélicoptère.
 
Ingenuity continue donc de suivre les déplacements de Perseverance dans le cratère Jezero, pour ne pas perdre la liaison de communication avec le rover. L’hélicoptère martien de la NASA a effectué son 33ème vol le samedi 24 septembre 2022. Si le trajet s'est bien déroulé, Ingenuity a cependant détecté un corps étranger accroché à l'un de ses pieds. La NASA n'est pas encore parvenue à identifier son origine.


Grâce à sa caméra NavCam, Ingenuity filme le sol pendant ses déplacements et peut observer son ombre à la surface de Mars.

C'est la caméra de navigation NavCam d'Ingenuity qui a détecté le corps étranger accroché à l'un de ses pieds. Cette caméra est montée dans le fuselage de l'hélicoptère et pointe directement vers le bas pour suivre le sol pendant le vol. La NASA a publié une vidéo (en bas de l'article) qui montre l'objet non identifié suspendu dans le coin inférieur droit de l'image. Il s'est ensuite détaché pour retomber à la surface de Mars. Une chose est sûre, ce corps étranger n'était pas présent lors du précédent vol, le 18 septembre 2022.
 
D'après les données recueillies par le Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA, le giravion de 1,8 kg a atteint lors de son dernier déplacement une altitude de 10 mètres et une vitesse de 17 km/h. Il a parcouru une distance de 111 mètres pendant 55 secondes, avant de se poser à environ 700 mètres au nord-est de Perseverance. La carte ci-dessous montre les positions actuelles des deux appareils au pied du delta qui s'est formé il y a plusieurs milliards d'années, quand une rivière déversait des sédiments dans le lac Jezero.



La NASA cherche donc à identifier l'origine de cet étrange objet. Deux hypothèses sont actuellement à l'étude. La première concerne une petite partie du matériel qui couvrait l’une des ailes de l’avion des frères Wright, connu sous le nom de Flyer, et installé à bord d’Ingenuity pour rendre hommage aux premiers vols contrôlés et motorisés de l'histoire de l'aviation, en 1903.
 
Ce ruban isolant est un petit morceau de tissu disposé autour d’un câble situé sous le panneau solaire d'Ingenuity. Il se pourrait qu'il se soit détaché pour s'enrouler sur l'un des pieds du giravion lors de son 33ème vol. La deuxième hypothèse se porte sur les nombreux débris observés par Perseverance et Ingenuity.




Plusieurs débris se sont en effet éparpillés autour du site d'atterrissage. Le 13 juin 2022, Perseverance avait observé un déchet issu d'un matériau isolant, coincé contre un rocher. Ce morceau de couverture thermique proviendrait de la grue volante (le skycrane) qui a déposé le rover en février 2021. Dix jours plus tard, le 23 juin 2022, c'est un autre objet inhabituel qui a attisé la curiosité de Perseverance. Transporté par les vents martiens, l'intrus ressemblait à un morceau de filet déchiré. Il pourrait s'agir d'un résidu de corde issu du parachute qui a freiné la descente du rover lors de la phase d'atterrissage.
 
Le mardi 12 juillet en fin de journée, Perseverance a photographié une nouvelle fois un déchet provenant du vaisseau qui l'a déposé sur le sol de Mars il y a un peu plus d'un an. Il est probable qu'Ingenuity se soit posé à proximité de l'un de ces déchets, qui se serait accroché à lui avant son vol suivant.


Le 12 juillet 2022, Perseverance a aperçu une étrange matière fibreuse posée sur le sable martien. Les mystérieux filaments évoquent la forme d'une araignée recroquevillée.

La NASA affirme que le débris suspendu à Ingenuity n'a pas provoqué de dommages. L'agence spatiale américaine continue ses investigations pour tenter de comprendre comment ce résidu a pu se retrouver collé à l'hélicoptère.
 
Source: mars.nasa.gov
 
   
 
 
 
Une occultation de Mars par notre Lune va se produire dans la nuit du 7 au 8 décembre prochain. Ce spectacle astronomique est rarement visible en France.
 
 
L'analyse d'images des profondeurs de Valles Marineris, le grand canyon martien, incite la science à y rechercher des indices d'activité biologique ancienne sur Mars.
 
 
Une animation présente les moments clés de la campagne Mars Sample Return, depuis l'atterrissage sur Mars et la sécurisation des tubes d'échantillons jusqu'à leur lancement vers la Terre.
   
 
La sonde Mars Express de l'ESA a révélé que Mars produit des modèles de nuages étonnamment semblables à ceux de la Terre, évoquant ceux des régions tropicales de notre planète.
 
 
L'ingénieur en chef Bob Balaram est le principal concepteur de l'hélicoptère Ingenuity qui évolue sur Mars depuis avril 2021. Il vient de dévoiler le design des futurs drones martiens.
 
 
Un survol récent de Phobos, la plus grande lune martienne, a permis de tester l'une des dernières améliorations de l'instrument MARSIS sur la sonde européenne Mars Express.
   
 
Pour la première fois depuis sa mise en orbite autour de Mars il y a 8 ans, la sonde MAVEN a été témoin de deux types d'aurores ultraviolettes simultanées, causées par des tempêtes solaires.
 
 
Sans tectonique des plaques, l’histoire de la croûte de Mars semblait simple à comprendre. Une nouvelle étude suggère cependant que sa formation pourrait être plus complexe que prévu.
 
 
La NASA continue de rechercher sur Mars des traces organiques ou minérales dont l'origine ne peut s'expliquer autrement que par la présence de structures ou d'activités biologiques.
   
 
Capturée le 1er novembre 2022 par le rover Perseverance, cette photo laisse entrevoir une forme rocheuse qui évoque celle d'une pyramide. Serait-ce la preuve d'une intelligence extraterrestre ?
 
 
Perseverance sillonne le cratère Jezero en carottant des échantillons de roche, qui seront stockés en surface puis rapportés sur Terre en 2033. La NASA a sélectionné le site de récupération.
 
 
Des chercheurs américains ont dévoilé une nouvelle preuve de la présence d'un ancien océan sur Mars, qui se serait formé il y a 3,5 milliards d'années, durant la période du Noachien/Hespérien.
   
 
La Russie devait fournir la fusée et la plate-forme d’atterrissage du programme ExoMars. Moscou étant désormais hors course, l’ESA cherche un moyen de poser son rover Rosalind Franklin.
 
 
La NASA a dévoilé un film sur son rover Opportunity, qui aura foulé le sol de Mars pendant 15 ans. Le film documentaire arrivera sur Amazon Prime Video le 23 novembre 2022.
 
 
Et si le meilleur moyen d'atterrir sur Mars était de s'écraser au sol ? Ce prototype d'atterrisseur utilise une base pliable en forme d'accordéon qui absorbe l'énergie d'un choc violent.