Un incident reporte de plusieurs jours le premier vol d'Ingenuity

Sylvie Montard - 11 avril 2021


Crédits: NASA/JPL-Caltech
 
Une anomalie s'est produite lors d'un test sur les hélices d'Ingenuity. Initialement prévu le 11 avril 2021, le premier vol est reporté à une date ultérieure pour effectuer des vérifications complémentaires, et une mise à jour du logiciel de l'hélicoptère.
 
Sur la base des données d'Ingenuity reçue sur Terre dans la soirée du vendredi 9 avril 2021, la NASA a choisi de reporter le premier vol expérimental de l'hélicoptère.
Lors d'un test de rotation à grande vitesse des rotors, la séquence de commande contrôlant le test s'est terminée prématurément. Cela s'est produit alors qu'il tentait de faire passer l'ordinateur de vol du mode «pré-vol» au mode «vol».


Crédits: NASA/JPL-Caltech

Le délai de surveillance supervise la séquence de commandes et alerte le système de tout problème potentiel. Cela aide le système à rester en sécurité en ne procédant pas à l'étape suivante si un problème survient. La NASA tient cependant à rassurer tout le monde. L'hélicoptère est sain et sauf, et a pu communiquer l'ensemble de sa télémétrie à la Terre.
 
Les ingénieurs ont donc examiné cette télémétrie pour diagnostiquer et comprendre le problème. Ils ont testé plusieurs solutions potentielles, concluant qu'une modification et la réinstallation du logiciel de contrôle de vol d'Ingenuity est le meilleur choix. Cette mise à jour explique le retard dans le calendrier d'Ingenuity. Si tout se passe bien, la NASA devrait reprogrammer dans un premier temps le test des hélices à pleine vitesse, avant d'effectuer le premier vol d'ici fin avril 2021.


Crédits: NASA/JPL-Caltech

Il faut environ 12 secondes pour que la rotation des hélices passe de 0 à 2537 tr/min, la vitesse optimale pour le premier vol. Après une vérification définitive des systèmes, Ingenuity devra trouver suffisamment d'appui dans l'atmosphère ténue de Mars pour s'élever et devenir le premier essai expérimental de vol sur une autre planète.
 
L'altitude de trois mètres devrait être atteinte en 6 secondes environ. L'hélicoptère maintiendra cette position durant 30 secondes. Pendant qu'il plane, la caméra de navigation de l'hélicoptère et l'altimètre laser enverront des informations à l'ordinateur de navigation pour s'assurer qu'Ingenuity reste non seulement à niveau, mais au milieu de son terrain d'essai.
L'hélicoptère descendra ensuite et touchera à nouveau la surface du cratère Jezero, renvoyant des données sur Terre, via Perseverance, pour confirmer le vol.
Le rover observera le vol à l'aide de ses caméras Navcam et Mastcam-Z. L'hélicoptère documentera également le vol de son point de vue, avec une image de couleur et plusieurs images de navigation en noir et blanc à basse résolution, disponibles le lendemain du vol.

 
Source: marsdaily.com
 
   

(heure de Paris)
Lever de Mars: 9h12
Coucher de Mars: 1h29
Distance Terre-Mars
313,3 millions de km
 
   
 
 
Les preuves de l'activité volcanique récente sur Mars montrent que des éruptions auraient pu avoir lieu au cours des 50000 dernières années, selon un article du chercheur David Horvath.
 
 
Le rover Perseverance a utilisé l'un de ses microphones pour écouter l'hélicoptère Ingenuity le 30 avril 2021, alors qu'il volait sur Mars pour la quatrième fois.
 
 
Une nouvelle étude géochimique suggère qu'une vie microbienne ancienne pourrait encore prospérer sous la surface de la planète rouge.
   
 
Après avoir prouvé que le vol motorisé et contrôlé est possible sur Mars, Ingenuity se lance dans une nouvelle phase d'opération aérienne, pour assister les déplacements de Perseverance.
 
 
Lors de son troisième vol sur Mars le dimanche 25 avril 2021, l'hélicoptère Ingenuity a volé plus vite et plus loin que lors de tous les tests qu'il a subi sur Terre.
 
 
La Chine a nommé le samedi 24 avril 2021 son premier rover sur Mars, baptisé "Zhurong", le dieu du feu dans la mythologie chinoise.
   
 
Ce jeudi 22 avril 2021, Ingenuity réalise son deuxième décollage dans l'atmosphère de Mars. Il s'agit d'un vol un peu plus haut et plus long que le précédent.
 
 
Grâce à Perseverance et son instrument MOXIE, la science fait un pas supplémentaire vers une future exploration humaine de Mars, en convertissant le dioxyde de carbone en oxygène.
 
 
Après le succès de son premier vol, Ingenuity va tenter d'autres manoeuvres. Mais la dernière pourrait lui être fatale. La NASA souhaite tester ses limites, au risque de le voir s'écraser au sol.
 
 
Cette fois-ci, c'est la bonne ! L'hélicoptère Ingenuity tente enfin de décoller depuis la surface de Mars. La NASA diffuse en direct la réception des premières données du vol.
 
 
Alors que le premier vol du petit hélicoptère Ingenuity est imminent sur la planète Mars, la NASA travaille déjà à la conception d’un successeur plus performant.
 
 
Une anomalie s'est produite lors d'un test sur les hélices d'Ingenuity. Initialement prévu le 11 avril 2021, le premier essai de vol sur une autre planète est reporté trois jours plus tard.
 
 
Curiosity vient de prouver que le climat de Mars a connu des alternances de périodes sèches et d'autres plus humides, avant de s'assécher complètement il y a environ 3 milliards d'années.
 
 
Les scientifiques étaient dans l’attente du premier bulletin météo fourni par le rover, afin de connaître les conditions atmosphériques de la planète rouge plus en détail.
 
 
Du 4 février au 7 mars 2021, le télescope HiRISE de la sonde Mars Reconnaissance Orbiter a capturé près de 500 photos de la surface de Mars, dont des dunes aux formes variées et fascinantes.
 
 
Peu après avoir déposé Ingenuity sur Mars, Perseverance s'est photographié avec l'hélicoptère. Sur ce superbe selfie, on voit nettement la différence de taille entre les deux robots.
 
 
La NASA prévoit au plus tôt le dimanche 11 avril 2021 d'effectuer la première tentative de vol de l'hélicoptère Ingenuity sur Mars. L'agence invite le public à suivre l'évènement en direct.
 
 
Le fond du cratère présente des preuves géologiques indéniables d'anciens cours d'eau, mais sans aucune trace de canaux d'entrée extérieurs où l'eau aurait pu pénétrer dans le cratère.