Far Cry 5 - Lost on Mars

Ubisoft a proposé en juillet 2018 un DLC (contenu téléchargeable) de son jeu Far cry 5, qui se déroule sur Mars. L'action se situe donc très loin des contrées du Montana du jeu original, et cet extension est 100 % indépendante de Far Cry 5, ce qui signifie qu’on y accède par le menu et non via une mission spéciale.
Lost On Mars met en scène un autre duo de héros que les amoureux de la franchise connaissent bien : Nick et Hurk, deux personnages loufoques. Passée une cinématique en animé à la performance technique douteuse (elle rame et pixellise), on se retrouve dans la peau de Nick, échoué dans une station située sur Mars. Une fois sur place, Hurk, qui a perdu son corps et devient un assistant robot un peu idiot, explique à son comparse qu’il doit ramasser des noyaux pour alimenter une intelligence artificielle capable de sauver le monde d’une invasion extraterrestre. Le tout est nourri par des blagues bien appuyées, qui descendent parfois en dessous de la ceinture, et des punchlines stupides.
Les scénaristes assument leurs nombreuses références à la culture SF. Ainsi, les ennemis, des Arachnées, ressemblent aux méchants de Starship Troopers tandis que des films comme Total Recall sont ouvertement cités. Il s’agit sans doute d’une manière d’impliquer les joueurs, qui devraient reconnaître les clins d’oeil disséminés dans une intrigue bon enfant mais décevante dans sa conclusion ô combien prévisible.

Côté gameplay, Lost On Mars intègre la gravité si particulière de Mars, ce qui permet à Ubisoft d’apporter de la verticalité aux nombreux combats au moyen d’une ceinture spéciale. Pour éliminer les étranges créatures du jeu, vous disposez d’un arsenal du futur à débloquer via une imprimante 3D. Sur ce point précis, on notera que les armes, si puissantes et variées soient-elles, manquent de feeling. Elles sont néanmoins indispensables pour affronter les nombreux monstres et les Reines récalcitrantes.
En revanche, les objets excentriques imaginés par Ubisoft sont plutôt plaisants, comme la grenade qui fait apparaître un poulet afin d’attirer les extraterrestres avant d’exploser. Cet engin en dit long sur la propension de Lost On Mars à faire sourire pendant les quelques heures de jeu (entre 5 et 10 heures). Pour en voir le bout, il suffit de remettre en route dix-neuf bâtiments et de retrouver les restes de Hurk sur une petite carte plutôt vide. Le contenu du jeu est quelque peu répétitif, mais son habillage reste plutôt chatoyant et donne envie d’aller découvrir Mars dans la vraie vie. Sans Arachnée, bien sûr. Et sans Hurk non plus, si possible.



Source : numerama.com
 
   

(heure de Paris)
Lever de Mars: 9h01
Coucher de Mars: 1h05
Distance Terre-Mars
328,8 millions de km
 
   
 
 
Le premier rover chinois sur Mars, Zhurong, est descendu de sa plate-forme d'atterrissage le samedi 22 mai 2021, laissant les premières «empreintes» de la Chine sur la planète rouge.
 
 
Lors de son troisième vol, Ingenuity a été filmé par le rover Perseverance. Les ingénieurs de la NASA ont converti cette performance en 3D, offrant une profondeur inédite au vol.
 
 
La sonde chinoise a atterri le samedi 15 mai 2021 sur Mars pour déployer son rover Zhurong. C'est un triomphe pour les ambitions spatiales de plus en plus audacieuses de la Chine.
   
 
Le 10 mars 2021, la sonde MRO (Mars Reconnaissance Orbiter) a photographié une étrange forme dans des dunes de sable, évoquant la silhouette d'un joueur de football.
 
 
Les preuves de l'activité volcanique récente sur Mars montrent que des éruptions auraient pu avoir lieu au cours des 50000 dernières années, selon un article du chercheur David Horvath.
 
 
Le rover Perseverance a utilisé l'un de ses microphones pour écouter l'hélicoptère Ingenuity le 30 avril 2021, alors qu'il volait sur Mars pour la quatrième fois.
   
 
Une nouvelle étude géochimique suggère qu'une vie microbienne ancienne pourrait encore prospérer sous la surface de la planète rouge.
 
 
Après avoir prouvé que le vol motorisé et contrôlé est possible sur Mars, Ingenuity se lance dans une nouvelle phase d'opération aérienne, pour assister les déplacements de Perseverance.
 
 
Lors de son troisième vol sur Mars le dimanche 25 avril 2021, l'hélicoptère Ingenuity a volé plus vite et plus loin que lors de tous les tests qu'il a subi sur Terre.
 
 
La Chine a nommé le samedi 24 avril 2021 son premier rover sur Mars, baptisé "Zhurong", le dieu du feu dans la mythologie chinoise.
 
 
Ce jeudi 22 avril 2021, Ingenuity réalise son deuxième décollage dans l'atmosphère de Mars. Il s'agit d'un vol un peu plus haut et plus long que le précédent.
 
 
Grâce à Perseverance et son instrument MOXIE, la science fait un pas supplémentaire vers une future exploration humaine de Mars, en convertissant le dioxyde de carbone en oxygène.
 
 
Après le succès de son premier vol, Ingenuity va tenter d'autres manoeuvres. Mais la dernière pourrait lui être fatale. La NASA souhaite tester ses limites, au risque de le voir s'écraser au sol.
 
 
Cette fois-ci, c'est la bonne ! L'hélicoptère Ingenuity tente enfin de décoller depuis la surface de Mars. La NASA diffuse en direct la réception des premières données du vol.
 
 
Alors que le premier vol du petit hélicoptère Ingenuity est imminent sur la planète Mars, la NASA travaille déjà à la conception d’un successeur plus performant.
 
 
Une anomalie s'est produite lors d'un test sur les hélices d'Ingenuity. Initialement prévu le 11 avril 2021, le premier essai de vol sur une autre planète est reporté trois jours plus tard.
 
 
Curiosity vient de prouver que le climat de Mars a connu des alternances de périodes sèches et d'autres plus humides, avant de s'assécher complètement il y a environ 3 milliards d'années.
 
 
Les scientifiques étaient dans l’attente du premier bulletin météo fourni par le rover, afin de connaître les conditions atmosphériques de la planète rouge plus en détail.