ExoMars 2022 : enfin des progrès dans les tests des parachutes

En 2019, l’Agence spatiale européenne était en difficulté après deux échecs consécutifs avec les parachutes de son rover Rosalind Franklin. Ils doivent pour rappel le ralentir dans sa chute pour éviter qu’il ne s’écrase au sol… comme ce fut le cas de Schiaparelli de la mission ExoMars 2016.
Le système « a bouclé le premier test de chute en haute altitude et à grande échelle avec des éléments repensés après deux essais infructueux l'année dernière », explique l’Agence spatiale européenne.

 
Le test devait se dérouler en mars 2020, mais à cause de la pandémie il a été décalé au 9 novembre. Cette seconde partie de la mission ExoMars ayant été repoussée une nouvelle fois de deux ans, ce n’est plus le temps qui manque pour procéder à des tests.
« L'extraction des parachutes et la décélération se sont déroulées comme prévu, le véhicule d'essai a atterri en toute sécurité et les parachutes d'essai ont été récupérés », ajoute-t-elle. Tout n’est pas parfait pour autant : « Cependant, certains dommages de la voile se sont produits, indiquant que le processus d'inflation précoce devait faire l'objet de nouvelles améliorations ».
En effet, « quatre déchirures dans la voile du parachute principal et une dans celle du deuxième parachute ont été identifiées après la récupération. Les dommages semblaient se produire au début de l’inflation, la descente se produisant autrement nominalement ».
Bref, ce n’est « pas encore le résultat parfait recherché », explique François Spoto, chef d’équipe du programme ExoMars. « Par conséquent, nous utiliserons les données de test approfondies que nous avons acquises pour affiner notre approche et planifier d’autres tests ». Pour rappel, le lancement est prévu pour septembre 2022.
Pour ce test, les sacs des parachutes ont été améliorés. De plus, le parachute principal dispose de renforts en Kevlar tout autour de l’ourlet d’aération – le « trou » au centre du parachute, tandis que le second avait plusieurs anneaux de renfort, mais pas encore de lignes renforcées, alors qu’elles sont prévues. Elles seront d’ailleurs en place pour un nouveau test mi-2021.

Source: nextinpact.com


 
   

(heure de Paris)
Lever de Mars: 6h49
Coucher de Mars: 15h49
Distance Terre-Mars
367,8 millions de km
 
   
 
 
À l’occasion de la Biennale des Arts Numériques 2021, l’artiste Luke Jerram a installé à Paris une reproduction géante de Mars au sein de la verrière 104, dans le 19ème arrondissement.
 
 
Avec ce 17ème vol, Ingenuity va poursuivre son voyage de retour vers Wright Brothers Field sur le site d'atterrissage d'Octavia E. Butler, au plus tôt le 5 décembre 2021.
 
 
La sonde européenne Mars Express et le rover chinois Zhurong ont réussi une série de tests de communications, bien que les systèmes radio de leurs instruments ne soient pas totalement compatibles.
   
 
Quelle est la position de chaque sonde et rover de la NASA sur Mars? Une modélisation de l'agence américaine permet de suivre en temps réel toutes les missions en cours sur la planète rouge.
 
 
Des chercheurs sont capables de décrire les deux cents premiers mètres de la croûte martienne en traçant les réverbérations du bruit du vent sur les couches de sol et de roches.
 
 
Le 23 novembre 2021, la NASA a publié une image remarquable prise par Curiosity sur le flanc du mont Sharp. Stupéfaits par sa beauté, les scientifiques de la mission l'ont diffusé sur leur site.
   
 
Six personnes reproduisant sur Terre les conditions de longue mission dans l'espace, ont vécu coupés du monde dans une « station martienne », dans le désert du Néguev, en Israël.
 
 
Pourquoi avoir creusé deux fois dans la même roche ? Le sujet semble en tout cas avoir un intérêt scientifique, pour que l’astromobile réalise deux forages dans la même cible.
 
 
La NASA a publié le 18 novembre 2021 une nouvelle vidéo montrant le décollage du drone martien Ingenuity lors de son 13ème vol effectué le 4 septembre 2021.
 
 
Le rover Perseverance a annoncé avoir creusé une partie d'une roche martienne. L'opération va permettre de savoir ce qu'il se cache à l'intérieur du sol de la planète.