Désormais le rover Mars 2020 s'appelle Perseverance

En août 2019, la NASA avait lancé le concours Name the Rover Contest auquel 28000 jeunes Américains, de la maternelle au lycée, ont répondu à l'appel. Proposant non seulement un nom à donner au rover, mais aussi un texte court justifiant ce choix. 155 demi-finalistes avaient ensuite été sélectionnés par un jury de près de 4700 bénévoles. Enfin, la NASA a annoncé les neuf finalistes : Clarity, Courage, Endurance, Fortitude, Ingenuity, Promise, Tenacity, Vision et Perseverance. Après 77000 votes du public et l'expression des avis d'un panel d'experts, la NASA a donc choisi de baptiser son rover Perseverance.
Ce nom, Alexander Mather, le collégien de Virginie qui l'a proposé, l'a justifié ainsi, hier soir, à l'occasion de l'annonce faite par la NASA : « Curiosity, InSight, Spirit, Opportunity (comprenez curiosité, perspicacité, esprit et opportunité). Si vous réfléchissez, tous ces noms d'anciens rovers martiens sont des qualités que nous possédons en tant qu'êtres humains. Nous sommes toujours curieux et cherchons des opportunités. Nous avons l'esprit et la perspicacité nécessaires pour explorer la Lune, Mars et au-delà. Mais, si les rovers doivent symboliser nos qualités dans cette course à l'espace, nous avons oublié la chose la plus importante. La persévérance ! »
« Alexander a parfaitement compris l'esprit qui nous anime. Notre rover va faire des découvertes incroyables. Mais comme cela a été le cas de chacune de nos missions d’exploration, il va faire face à des défis. Il a déjà eu à surmonter de nombreux obstacles pour nous amener au point où nous en sommes aujourd'hui, presque prêts pour le lancement. Alexander et ses camarades de classe sont de la génération qui va franchir les prochaines étapes de l'exploration spatiale. De celle qui nous mènera sur Mars. Et cela exigera de la persévérance », a commenté Thomas Zurbuchen, administrateur associé de la Direction des missions scientifiques de la NASA.
Pour John McNamee, chef de projet de la mission au Jet Propulsion Laboratory où le robot a été assemblé, il n'aurait pas pu être fait de meilleur choix : « en regardant autour de moi, toutes ces femmes et tous ces hommes qui, depuis des années, ont investi leurs connaissances et leurs savoir-faire pour construire la mission la plus avancée technologiquement de l'histoire, je crois que Perseverance est un nom dont nous pouvons être fiers ».
Pour le rover, une fenêtre de lancement s'ouvrira entre le 17 juillet et le 5 août 2020. Son atterrissage sur Mars est prévu le 18 février 2021, dans le cratère Jezero. Pendant au moins une année martienne, il explorera les lieux à la recherche de traces d’une vie microbienne passée. Et pour la première fois de l'histoire, il préparera des échantillons de sol destinés à être ramenés sur Terre pour analyse par une prochaine mission.


Source : futura-sciences.com
 
   
 
 
La NASA a inventé un plastron anti-radiation actuellement par les astronautes. Ce gilet de protection leur permettra peut-être de partir à la conquête de la Lune, puis de la planète Mars.
 
 
Lors de son 39ème vol effectué le 11 janvier dernier, l'hélicoptère Ingenuity a capturé quelques images de sa phase d'atterrissage, où l'on aperçoit quatre trous qui forment un carré parfait.
 
 
Mauvaise nouvelle pour l'exploration martienne. Un des rovers qui sillonne la surface de la planète rouge n'a pas donné signe de vie depuis décembre dernier.
   
 
Curiosity a découvert un minéral à la surface de Mars, dans le cratère Gale. Il a détecté un réseau de fractures rocheuses contenant de l'opale, un minéral riche en eau.
 
 
La caméra HiRISE de la sonde américaine MRO a capturé plus de 700 photos de la surface martienne en décembre 2022, entre 250 et 300 km d'altitude.
 
 
La NASA a effectué un essai en vol d'un nouveau bouclier thermique gonflable qui pourrait devenir un élément clé pour poser un vaisseau et son équipage sur la planète rouge.
   
 
Perseverance dissémine sur Mars ses tubes d'échantillons, tout en scrutant les paysages autour de lui. Il a photographié un rocher qui présente des traces d'érosion inhabituelles.
 
 
Depuis l'atterrissage du rover, l'instrument MOXIE a fabriqué de l'oxygène à partir de l’atmosphère martienne riche en CO2. Les résultats ont rapidement été très prometteurs.
 
 
Quand la NASA a mis en ligne les premières photos des tubes d'échantillons largués sur le sol de Mars, de nombreux internautes ont évoqué leur ressemblance avec un sabre laser de Jedi.
   
 
La planète Mars détient encore de nombreuses énigmes, comme ses mystérieuses formations géologiques repérées par la sonde MRO dans plusieurs cratères de l'hémisphère nord martien.
 
 
Arrivée en 2018, la sonde InSight arrive au bout de sa mission. Même à l'agonie, elle continue d'enregistrer des séismes record qui aideront les spécialistes à percer les secrets de Mars.
 
 
Les dix tubes d'échantillons déposés à la surface de Mars pour être ramenés et étudiés sur Terre contiennent une incroyable diversité de la géologie de la planète rouge.
   
 
Perseverance a récupéré deux nouveaux échantillons martiens en décembre 2022. Contrairement aux 15 carottes de roche collectées à ce jour, ils contiennent du sable et de la poussière.
 
 
Perseverance a capturé le son des grains de poussière d'un tourbillon. L'enregistrement pourrait être essentiel pour comprendre comment la poussière est transportée autour de Mars.
 
 
Le documentaire d'Alain Tixier retrace la formidable épopée de Perseverance, depuis sa construction jusqu'à ses premiers tours de roues sur le sol de Mars.