Des astronautes ont simulé la vie sur Mars en Israël

Sylvie Montard - 26 novembre 2021


Six «astronautes analogues», ont vécu coupés du monde dans une «station martienne». Crédits: RFI/Michel Paul
 
Avec un an de retard, Covid oblige, la Mission Amadee-20 vient de s'achever. Six « astronautes analogues », des personnes reproduisant sur Terre les conditions de longue mission dans l'espace, ont vécu coupés du monde dans une « station martienne », dans le désert du Néguev, en Israël. Ils sont originaires du Portugal, d'Espagne, d'Allemagne, des Pays-Bas, d'Autriche et d'Israël, et viennent de passer trois semaines à l'isolement total, comme s'ils vivaient sur Mars.
 
Nous sommes en plein désert du Néguev, très précisément dans le cratère de Ramon. Anne Baer dirige les chasseurs d’innovations de la compagnie Ikare. « On est vraiment dans ce cratère exceptionnel d’un point de vue géologique dans les conditions les plus similaires qui soient sur Terre à ce qui se passe sur la planète Mars. C’est la raison pour laquelle ils ont choisi Israël et ce cratère qui gagne à être connu, le cratère de Ramon », explique-t-elle. Plus d’une vingtaine d’expériences sont réalisées dans l’habitacle, mais aussi lors de sorties réalisées avec des combinaisons spatiales.
 
À l’étude notamment des impressions 3D, le recyclage des eaux usées, un drone martien ou encore un rover capable d’utiliser le vent martien pour se déplacer sur la planète rouge. « On est en condition off-grid. L’espace est un domaine dans lequel on innove pour les technologies du futur et l’usage quotidien, mais c’est un marché de l’extrême. D’autres technologies qui ont été déployées ici sont celles qui arriveront dans nos assiettes pour ce qui est de la nourriture dans 20 ans, 25 ans. » ajoute-t-elle.


Crédits: Jack Guez/AFP

Ce qui est testé, c’est également l’aspect psychologique et relationnel de la vie dans ces conditions extrêmes. João Lousada, originaire du Portugal et chef de l’équipe des astronautes analogues, est satisfait du travail qui a été accompli. « Je crois que nous avançons. C’était l’objectif de cette mission. Nous avons franchi plusieurs pas dans la bonne direction. Nous avons appris beaucoup de choses qui nous rapprochent de Mars. Avec la technologie que nous avons testée, les procédures et les expériences que nous avons réalisées, tout cela contribue à nous mener vers cette planète. Je suis convaincu que nous avons fait un pas important ici », affirme-t-il.


Crédits: Jack Guez/AFP

Anika Mehlis, une jeune allemande et la seule femme du groupe, reste cependant  très réaliste. « Quand la technologie permettra d’aller sur Mars, je serai peut-être un peu trop vieille ! Mais j’espère être encore vivante quand on marchera sur Mars. Et quand je les verrai à la télé je pourrais dire : tiens j’ai eu un petit rôle dans cette histoire », dit-elle.
Les regards sont maintenant tournés vers la prochaine mission de simulation Amadee et la recherche de nouveaux astronautes.


Source: rfi.fr
 
   

(heure de Paris)
Lever de Mars: 6h32
Coucher de Mars: 14h37
Distance Terre-Mars
330,0 millions de km
 
   
 
 
Une tempête de poussière locale est survenue dans le cratère Jezero début janvier 2022. Subissant un important dépôt de poussière, Perseverance a observé les changements dans les paysages.
 
 
Un GIF animé montre l'éjection des cailloux tombant sur la surface martienne, sous le rover Perseverance, qui a utilisé sa perceuse à percussion pour faire vibrer son carrousel d'échantillonnage.
 
 
En analysant de la poudre de roche prélevée sur Mars par le rover Curiosity dans le cratère Gale, des scientifiques ont identifié des composés organiques particulièrement intéressants.
   
 
L'origine de ces mystérieuses taches pourrait apporter des détails sur le passé de Mars, notamment sur l'éventuelle présence d'une forme de vie.
 
 
Si vous souhaitez suivre en temps réel les déplacements de Perseverance sur le sol de Mars, ce site propose des vues immersives autour du rover, mises à jour quotidiennement.
 
 
La sonde américaine continue de capturer des images de la surface de Mars. Elle se concentre notamment sur les emplacements de cratères d'impact, qui révèlent mieux la nature du sol martien.
   
 
L’atterrisseur InSight est passé en mode sans échec sur Mars. Il a été pris dans une tempête de poussière qui complique sa production d’énergie solaire.
 
 
Perseverance a débuté la nouvelle année en filmant un tourbillon de poussière dans le cratère Jezero. A l'aide de la caméra HiRISE de la sonde MRO, sa trajectoire a pu être repérée.
 
 
La NASA fait face à un nouveau défi. Des débris de la taille de cailloux gênent le système de collecte d'échantillons de roches du rover Perseverance.
 
 
Gilles Clément étudie à l’université de Caen les effets de l’apesanteur sur la fonction d’équilibre des astronautes ayant séjourné dans la Station Spatiale Internationale.
 
 
Lors du 18ème vol d'Ingenuity effectué le 15 décembre 2021, le petit hélicoptère a capturé avec sa caméra haute résolution de splendides images de la surface martienne.
 
 
Pour échapper à une mort certaine, comme son ancêtre Spirit, le futur rover européen Rosalind Franklin sera capable de sillonner les dunes de sable martiennes sans s'enliser.
 
 
Ce lot d'images comprend un selfie de la sonde Tianwen-1, un gros plan de l'orbiteur, la calotte glaciaire du pôle Nord de Mars, et la topographie de surface capturée par le rover Zhurong.
 
 
La responsable de la mission du rover, Jessica Samuels, revient sur une année remplie de découvertes révolutionnaires dans le cratère Jezero et explique les prochaines étapes.
 
 
La première question de ce quiz concerne justement un évènement survenu un jour de Noël sur la planète Mars.