Curiosity a découvert sur Mars un élément essentiel à la vie

Sylvie Montard - 3 juillet 2022


Crédits : NASA/JPL-Caltech/MSSS

 
L'incroyable longévité de Curiosity sur Mars (bientôt 10 ans de présence) continue de faire des découvertes intéressantes. L'équipe du rover a récemment détecté un ingrédient indispensable à la vie dans plusieurs échantillons prélevés par le robot dans le cratère Gale.
 
Cet élément de base à la vie telle que nous la connaissons est le carbone organique. Il s'agit d'un carbone lié à un atome d’hydrogène. C’est l’élément de base des molécules organiques créées et utilisées par toutes les formes de vie connues. Le carbone organique peut cependant provenir de sources qui ne sont pas vivantes comme les éruptions volcaniques ou encore les météorites.


Crédits : NASA/JPL-Caltech/MSSS

D’après les scientifiques, des études antérieures avaient déjà détecté du carbone organique en petite quantité dans des échantillons de roches martiennes. Mais les nouvelles mesures permettent d’en savoir plus sur la quantité totale de carbone dans les composés organiques.
 
Mars est aujourd’hui hostile à la vie, mais il y a certaines preuves qui suggèrent que la planète était assez semblable à la Terre il y a de cela des milliards d’années, avec une atmosphère plus épaisse et de l’eau liquide. Le rover Curiosity a prélevé les échantillons dans des roches argileuses datant d’il y a 3,5 milliards d’années, et qui se trouvent dans un ancien lac. Les scientifiques pensent que le sédiment a été formé par l’altération physique et chimique des roches volcaniques avant de se déposer au fond du lac.


Crédits : NASA/JPL-Caltech/MSSS

Les échantillons ont été analysés par Curiosity à l’aide de son instrument SAM ou Sample Analysis at Mars. Ce dernier utilise de l’oxygène et une température élevée pour convertir le carbone organique dans les échantillons en dioxyde de carbone. La quantité de dioxyde de carbone formée permet de déduire la quantité de carbone organique dans le prélèvement et donne le rapport isotopique exact. Cela permet aux chercheurs de connaitre la source du carbone.
 
Selon Jennifer Stern, scientifique au Goddard Space Flight Center de la NASA et premier auteur de l’étude, ils ont découvert au moins 200 à 273 parties par million de carbone organique. C’est un peu plus que la quantité trouvée dans les roches des zones très peu habitées de la Terre comme le désert de l’Atacama en Amérique du Sud. Cette quantité est aussi supérieure à ce qu’on a trouvé dans les météorites martiennes.


Crédits : NASA/JPL-Caltech/MSSS

Stern a ajouté que dans le cas des échantillons analysés par Curiosity, la composition isotopique peut seulement indiquer quelle part du carbone total est organique, et quelle part est minérale. Les isotopes ne peuvent pas être utilisés pour confirmer l’origine biologique parce que la gamme chevauche le carbone volcanique et la matière organique provenant des météorites. Ces derniers sont les plus susceptibles d’être la source de ce carbone organique.
 
Cependant, les scientifiques ont également identifié d’autres signes indiquant que le cratère Gale a pu autrefois abriter la vie. Il y a par exemple la présence de sources d’énergie chimiques et des éléments chimiques comme l’azote, l’oxygène et le soufre. On y a aussi mesuré des niveaux d’acidité peu élevés.


Source: mars.nasa.gov
 
   
 
 
 
 
Une occultation de Mars par notre Lune va se produire dans la nuit du 7 au 8 décembre prochain. Ce spectacle astronomique est rarement visible en France.
 
 
L'analyse d'images des profondeurs de Valles Marineris, le grand canyon martien, incite la science à y rechercher des indices d'activité biologique ancienne sur Mars.
 
 
Une animation présente les moments clés de la campagne Mars Sample Return, depuis l'atterrissage sur Mars et la sécurisation des tubes d'échantillons jusqu'à leur lancement vers la Terre.
   
 
La sonde Mars Express de l'ESA a révélé que Mars produit des modèles de nuages étonnamment semblables à ceux de la Terre, évoquant ceux des régions tropicales de notre planète.
 
 
L'ingénieur en chef Bob Balaram est le principal concepteur de l'hélicoptère Ingenuity qui évolue sur Mars depuis avril 2021. Il vient de dévoiler le design des futurs drones martiens.
 
 
Un survol récent de Phobos, la plus grande lune martienne, a permis de tester l'une des dernières améliorations de l'instrument MARSIS sur la sonde européenne Mars Express.
   
 
Pour la première fois depuis sa mise en orbite autour de Mars il y a 8 ans, la sonde MAVEN a été témoin de deux types d'aurores ultraviolettes simultanées, causées par des tempêtes solaires.
 
 
Sans tectonique des plaques, l’histoire de la croûte de Mars semblait simple à comprendre. Une nouvelle étude suggère cependant que sa formation pourrait être plus complexe que prévu.
 
 
La NASA continue de rechercher sur Mars des traces organiques ou minérales dont l'origine ne peut s'expliquer autrement que par la présence de structures ou d'activités biologiques.
   
 
Capturée le 1er novembre 2022 par le rover Perseverance, cette photo laisse entrevoir une forme rocheuse qui évoque celle d'une pyramide. Serait-ce la preuve d'une intelligence extraterrestre ?
 
 
Perseverance sillonne le cratère Jezero en carottant des échantillons de roche, qui seront stockés en surface puis rapportés sur Terre en 2033. La NASA a sélectionné le site de récupération.
 
 
Des chercheurs américains ont dévoilé une nouvelle preuve de la présence d'un ancien océan sur Mars, qui se serait formé il y a 3,5 milliards d'années, durant la période du Noachien/Hespérien.
   
 
La Russie devait fournir la fusée et la plate-forme d’atterrissage du programme ExoMars. Moscou étant désormais hors course, l’ESA cherche un moyen de poser son rover Rosalind Franklin.
 
 
La NASA a dévoilé un film sur son rover Opportunity, qui aura foulé le sol de Mars pendant 15 ans. Le film documentaire arrivera sur Amazon Prime Video le 23 novembre 2022.
 
 
Et si le meilleur moyen d'atterrir sur Mars était de s'écraser au sol ? Ce prototype d'atterrisseur utilise une base pliable en forme d'accordéon qui absorbe l'énergie d'un choc violent.