La coopération spatiale entre l'Europe et la Chine a franchi un pas sur Mars

Sylvie Montard - 3 décembre 2021


Des données envoyées "à l'aveugle" par Zhurong ont été reçues par la sonde Mars Express et relayées à l'équipe du CNSA en Chine. Crédits: ESA
 
Actuellement, plusieurs rovers et instruments scientifiques sont présents sur le sol martien. De même, huit sondes orbitent désormais en continu autour de la planète rouge. Leurs objectifs : collecter un maximum de données pour aider les scientifiques à répondre à ces questions fondamentales : quelle est la géologie de Mars, quelle a été son histoire, à quoi ressemblait son paysage par le passé, y a-t-il eu de l’eau liquide, et cette planète a-t-elle accueilli la vie ? Et la collecte d'informations va bon train. En première ligne, les rovers effectuent les mesures, de nature extrêmement diverses, puis transmettent les données à leur sonde en orbite. Celle-ci va alors servir de relais pour transmettre les informations vers la Terre. C'est ainsi que fonctionne le couple chinois composé du rover Zhurong et de la sonde Tianwen-1, contrôlé par la CNSA, l'Agence spatiale nationale chinoise. Mais, dans un milieu aussi vaste et hostile que l'espace, la collaboration scientifique entre les différents pays et plus particulièrement les différentes agences spatiales, est nécessaire.
 
C'est ainsi qu'a eu lieu une série de tests de communication entre la sonde de l’ESA Mars Express et le rover chinois Zhurong. Une opération réussie le 20 novembre 2021 mais qui ne fut pas une mince affaire. En effet, les systèmes radio entre les deux instruments ne sont pas totalement compatibles. Si Mars Express est capable de recevoir des communications de Zhurong, l'inverse n'est pas possible. Difficile dans cette configuration d'établir une liaison stable entre le rover et la sonde en orbite. Mais qu'à cela ne tienne. Sur ordre de la sonde Tianwen-1, le rover a pointé son antenne radio vers le ciel et a émis un signal à l'aveugle, reçu avec succès par la sonde Mars Express.
 
Une conversation à sens unique a donc débuté entre deux instruments associés à des missions différentes. Une première ! Zhurong a ainsi pu transmettre des données, qui, relayées par Mars Express, sont bien arrivées sur Terre au centre d'opération de l'ESA. Les données ont ensuite été transmises aux équipes contrôlant Zhurong, à Beijing, qui ont confirmé leur bonne qualité et le succès de l'opération. La réussite de ces tests est particulièrement encourageante pour affiner la coopération et la communication entre les différentes missions martiennes.

Source: futura-sciences.com
 
   

(heure de Paris)
Lever de Mars: 6h32
Coucher de Mars: 14h37
Distance Terre-Mars
330,0 millions de km
 
   
 
 
Une tempête de poussière locale est survenue dans le cratère Jezero début janvier 2022. Subissant un important dépôt de poussière, Perseverance a observé les changements dans les paysages.
 
 
Un GIF animé montre l'éjection des cailloux tombant sur la surface martienne, sous le rover Perseverance, qui a utilisé sa perceuse à percussion pour faire vibrer son carrousel d'échantillonnage.
 
 
En analysant de la poudre de roche prélevée sur Mars par le rover Curiosity dans le cratère Gale, des scientifiques ont identifié des composés organiques particulièrement intéressants.
   
 
L'origine de ces mystérieuses taches pourrait apporter des détails sur le passé de Mars, notamment sur l'éventuelle présence d'une forme de vie.
 
 
Si vous souhaitez suivre en temps réel les déplacements de Perseverance sur le sol de Mars, ce site propose des vues immersives autour du rover, mises à jour quotidiennement.
 
 
La sonde américaine continue de capturer des images de la surface de Mars. Elle se concentre notamment sur les emplacements de cratères d'impact, qui révèlent mieux la nature du sol martien.
   
 
L’atterrisseur InSight est passé en mode sans échec sur Mars. Il a été pris dans une tempête de poussière qui complique sa production d’énergie solaire.
 
 
Perseverance a débuté la nouvelle année en filmant un tourbillon de poussière dans le cratère Jezero. A l'aide de la caméra HiRISE de la sonde MRO, sa trajectoire a pu être repérée.
 
 
La NASA fait face à un nouveau défi. Des débris de la taille de cailloux gênent le système de collecte d'échantillons de roches du rover Perseverance.
 
 
Gilles Clément étudie à l’université de Caen les effets de l’apesanteur sur la fonction d’équilibre des astronautes ayant séjourné dans la Station Spatiale Internationale.
 
 
Lors du 18ème vol d'Ingenuity effectué le 15 décembre 2021, le petit hélicoptère a capturé avec sa caméra haute résolution de splendides images de la surface martienne.
 
 
Pour échapper à une mort certaine, comme son ancêtre Spirit, le futur rover européen Rosalind Franklin sera capable de sillonner les dunes de sable martiennes sans s'enliser.
 
 
Ce lot d'images comprend un selfie de la sonde Tianwen-1, un gros plan de l'orbiteur, la calotte glaciaire du pôle Nord de Mars, et la topographie de surface capturée par le rover Zhurong.
 
 
La responsable de la mission du rover, Jessica Samuels, revient sur une année remplie de découvertes révolutionnaires dans le cratère Jezero et explique les prochaines étapes.
 
 
La première question de ce quiz concerne justement un évènement survenu un jour de Noël sur la planète Mars.