Comment le rover Perseverance va se poser sur Mars ? Explications en vidéo


 
L'atterrissage du rover Perseverance ne se résume pas aux fameuses " 7 minutes de terreur ", correspondant à la phase de séparation de l'étage de croisière, à la rentrée sous bouclier thermique dans l'atmosphère martienne, au déploiement du parachute, à la phase rétropropulsée, et au Sky Crane (cette grue volante qui posera délicatement le rover sur le sol martien).
   
Si les ingénieurs de la NASA parlent de sept minutes de terreur, c'est surtout parce qu'un humain ne pourrait pas piloter à distance le voyage d'une sonde jusqu'à sa destination finale. Il y a tellement de choses qui s'enchaînent, et de paramètres précis à prendre en compte qu'il faut nécessairement automatiser le processus. Durant l'ultime phase qui débutera le 18 février (vers 21h30, heure française), et que les initiés appellent la phase EDL (pour Entry, Descent, Landing), un nombre incroyable de choses peuvent mal tourner. Il y a une multitude de procédures. Et pour chacune d'entre elles, il y a une myriade de petits dispositifs qui doivent bien fonctionner. Le tout dans un timing extrêmement précis.
L'excellente vidéo de la chaîne Techniques Spatiales décrit dans les moindres détails les étapes qui précèdent ces " 7 minutes de terreur ", et le contexte martien au moment où la mission Mars 2020 va débuter son entrée atmosphérique, avec notamment l'emplacement exact des sondes MAVEN et MRO, chargées d'enregistrer toutes les données de l'atterrissage du rover américain. La vidéo explique ensuite le déroulement avec beaucoup de précisions sur les dernières minutes cruciales de l'évènement, depuis la haute atmosphère martienne, jusqu'à l'instant où les roues de Perseverance touchent le sol de la planète rouge.

   

 
   
 
 
Après avoir effectué son douzième carottage dans le sol martien, le rover Perseverance a détecté un étrange débris dans le système de prélèvement d'échantillons.
 
 
Fort du succès d'Ingenuity, la NASA a annoncé lors d'une conférence le 27 juillet 2022 le lancement de deux autres hélicoptères, dans le cadre de la mission de retour d'échantillons martiens.
 
 
Une nouvelle mission martienne est en préparation, baptisée Mars Life Explorer (MLE). Son objectif est de creuser profondément dans la glace de Mars pour y chercher des signes de vie.
   
 
Le rover Curiosity poursuit son ascension du Mont Sharp. Des rochers qui se sont détachés d'une falaise ont attiré l'attention de la NASA. L'un d'entre eux présente une forme très particulière.
 
 
Des chercheurs sont parvenus à localiser le site d’éjection de la météorite Black Beauty, fournissant des informations essentielles sur l’histoire magmatique et climatique de Mars.
 
 
Le rover Perseverance n'en finit pas de déceler d'étranges objets sur Mars, tandis qu'il cherche des formes de vie passées dans le delta du cratère Jezero. L'image date du 12 juillet 2022.
   
 
Jusqu'à présent, seuls des satellites, des rovers et un petit hélicoptère ont exploré la planète rouge. La NASA étudie un nouveau mode de déplacement pour explorer une zone méconnue.
 
 
La NASA publie chaque mois de nouvelles photos fascinantes de la surface de Mars, capturées par la puissante caméra haute résolution HiRISE de la sonde MRO (Mars Reconnaissance Orbiter).
 
 
Poser des hommes sur Mars nécessitera des charges utiles plus imposantes et plus lourdes, et un bouclier thermique beaucoup plus grand que ceux existant actuellement.
   
 
Curiosity continue de faire des découvertes intéressantes sur Mars. Les scientifiques ont récemment découvert un élément essentiel à la vie dans les échantillons prélevés par le rover.
 
 
Une expérience de laboratoire suggère que les rovers opérant sur Mars devront probablement creuser à au moins deux mètres de profondeur pour trouver des signes de vie ancienne.
 
 
Des chercheurs ont identifié des microbes dans l’une des sources d’eau les plus froides du monde. Les exobiologistes estime que des conditions de vie similaires pourraient exister sur Mars.
 
 
Sur Mars, Perseverance a encore rencontré un étrange objet. Dans l’une des nombreuses images prises par le robot, le 23 juin 2022, on distingue un objet inhabituel posé sur le sol de Mars.
 
 
Les roches de Hogwallow Flats semblent être à grain fin, ce qui est passionnant pour les scientifiques, car elles ont de meilleures chances de préserver des preuves de vie passée sur Mars.
 
 
La Chine prévoit de rapporter ses premiers échantillons martiens en 2031, soit deux ans avant la NASA et l’Agence spatiale européenne (ESA) dans le cadre de leur mission conjointe.