Comme sur la Terre, l'oscillation de Chandler est observée sur Mars


 
Observée pour la première sur une autre planète que la Terre, l'oscillation de Chandler a été détectée sur Mars. Il s'agit de l'oscillation de l’axe de rotation de la planète par rapport à sa surface.  Sur Terre, elle fût découverte en 1891 par l’astronome américain Seth Carlo Chandler. Sur la planète rouge, les scientifiques ont mesuré le mouvement en collectant pendant presque 20 ans les données des sondes qui orbitent autour de Mars, dont Mars Global Surveyor, Mars Reconnaissance Orbiter, et Mars Odyssey.
 

L'oscillation a été déterminée en analysant l'effet gravitationnel sur les orbites des sondes de la NASA. L'oscillation de Mars reste cependant moins prononcée que sur Terre. Les pôles semblent s’éloigner de l’axe de rotation, jusqu’à 10 centimètres, durant un cycle de 207 jours environ. Sur Terre, les pôles s’éloignent d’environ 9 mètres de son axe de rotation, oscillant selon un schéma circulaire qui se répète tous les 433 jours environ.
L'oscillation martienne livre aux planétologues de précieuses informations sur l’intérieur de la planète rouge, notamment concernant la dynamique de son manteau et sa capacité de déformation. L'aspect inédit de la découverte de ce mouvement sur Mars améliore considérablement la compréhension de la dissipation d’énergie dans le manteau. La communauté scientifique espère ainsi en savoir un peu plus sur la structure interne de Mars, ainsi que sur son état thermique.
Dépourvue d’océans, Mars et sa rotation oscillante peuvent être gouvernées par des phénomènes atmosphériques, mais une étude plus approfondie de la planète rouge sera nécessaire pour s’en assurer.


 
 
   
 



Créer un site
Créer un site