Le cerveau du drone Ingenuity est une ancienne puce de smartphone

Sylvie Montard - 26 février 2021


La principale mission du drone hélicoptère Ingenuity est d'évoluer dans une atmosphère cent fois moins dense que sur Terre. Pour le moment, l'engin de 1,8 kg a le mérite d'avoir survécu à un décollage en juillet 2020, à un vol spatial de près de 7 mois, et à un atterrissage sur Mars. Mais le plus difficile reste à venir. Ingenuity va devoir prendre son envol sur la planète rouge.
 
Et pour effectuer une telle prouesse, les pièces informatiques et les capteurs de l'appareil vont devoit générer une puissance de calcul importante. Mais la NASA ne pouvait pas se fier aux puces blindées contre les radiations que l'on retrouve dans la plupart des objets envoyés dans l'espace, comme les satellites par exemple. Ces puces renforcées sont capables de supporter les rayonnements électromagnétiques présents dans l'espace. Mais pour bénéficier de cet atout, elles doivent sacrifier énormément de puissance pour effectuer des calculs, et corriger d'éventuelles erreurs.
 
Les radiations sur Mars sont sans danger pour le rover Perseverance, qui est justement équipé de puces renforcées. Le succès de ses différents objectifs dépend de cette capacité à résister aux rayonnements solaires, car sa mission va probablement durer plusieurs années. Pour Ingenuity, le caractère éphémère de sa mission change la donne électronique. Le drone étant dépendant du rover pour accomplir les vols planifiés, celui-ci ne possède que 30 jours pour y parvenir. Ingenuity sera ensuite abandonné, éliminant de fait le besoin d’une puce qui encaisse les rayonnements sur une longue période. C'est pour cela que l'on retrouve au coeur d'Ingenuity un processeur Snapdragon 801, qui équipait les smartphones en 2014, comme le Smasung Galaxy S5, ou le LG G3.



Les ingénieurs de la NASA ont consenti à sortir du champ des puces professionnelles pour aller puiser dans les équipements grand public, en prenant le temps de tester le matériel et le logiciel de ce processeur pour smartphone aujourd'hui largement dépassé, mais qui s'avère cependant beaucoup plus puissant que les puces "spatiales". Avec ses quatre cœurs cadencés à 2,5 GHz et les capacités graphiques et d’imagerie de ses GPU et ISP, le Snapdragon 801 d’Ingenuity intègre plus de puissance que tous les processeurs intégrés dans le rover Perseverance !
Ingenuity sera incapable de parcourir de longues distances, ni de cartographier des grottes martiennes. Mais il devrait ouvrir la voie à d'autres drones plus sophistiqués. Et cette nouvelle façon d'explorer des mondes extraterrestres aura débuté avec une simple puce de téléphone mobile.

 
 
   
 
 
Après avoir effectué son douzième carottage dans le sol martien, le rover Perseverance a détecté un étrange débris dans le système de prélèvement d'échantillons.
 
 
Fort du succès d'Ingenuity, la NASA a annoncé lors d'une conférence le 27 juillet 2022 le lancement de deux autres hélicoptères, dans le cadre de la mission de retour d'échantillons martiens.
 
 
Une nouvelle mission martienne est en préparation, baptisée Mars Life Explorer (MLE). Son objectif est de creuser profondément dans la glace de Mars pour y chercher des signes de vie.
   
 
Le rover Curiosity poursuit son ascension du Mont Sharp. Des rochers qui se sont détachés d'une falaise ont attiré l'attention de la NASA. L'un d'entre eux présente une forme très particulière.
 
 
Des chercheurs sont parvenus à localiser le site d’éjection de la météorite Black Beauty, fournissant des informations essentielles sur l’histoire magmatique et climatique de Mars.
 
 
Le rover Perseverance n'en finit pas de déceler d'étranges objets sur Mars, tandis qu'il cherche des formes de vie passées dans le delta du cratère Jezero. L'image date du 12 juillet 2022.
   
 
Jusqu'à présent, seuls des satellites, des rovers et un petit hélicoptère ont exploré la planète rouge. La NASA étudie un nouveau mode de déplacement pour explorer une zone méconnue.
 
 
La NASA publie chaque mois de nouvelles photos fascinantes de la surface de Mars, capturées par la puissante caméra haute résolution HiRISE de la sonde MRO (Mars Reconnaissance Orbiter).
 
 
Poser des hommes sur Mars nécessitera des charges utiles plus imposantes et plus lourdes, et un bouclier thermique beaucoup plus grand que ceux existant actuellement.
   
 
Curiosity continue de faire des découvertes intéressantes sur Mars. Les scientifiques ont récemment découvert un élément essentiel à la vie dans les échantillons prélevés par le rover.
 
 
Une expérience de laboratoire suggère que les rovers opérant sur Mars devront probablement creuser à au moins deux mètres de profondeur pour trouver des signes de vie ancienne.
 
 
Des chercheurs ont identifié des microbes dans l’une des sources d’eau les plus froides du monde. Les exobiologistes estime que des conditions de vie similaires pourraient exister sur Mars.
 
 
Sur Mars, Perseverance a encore rencontré un étrange objet. Dans l’une des nombreuses images prises par le robot, le 23 juin 2022, on distingue un objet inhabituel posé sur le sol de Mars.
 
 
Les roches de Hogwallow Flats semblent être à grain fin, ce qui est passionnant pour les scientifiques, car elles ont de meilleures chances de préserver des preuves de vie passée sur Mars.
 
 
La Chine prévoit de rapporter ses premiers échantillons martiens en 2031, soit deux ans avant la NASA et l’Agence spatiale européenne (ESA) dans le cadre de leur mission conjointe.