Ce nouveau documentaire démonte la conquête martienne et intergalactique

Sylvie Montard - 24 avril 2022



 
Les astronautes américains remettront bientôt pied et drapeau sur la surface poussiéreuse de la Lune. Ils ne seront pas les seuls : les agences spatiales chinoise, européenne et russe ont également des vues sur le corps céleste le plus proche de la Terre. Mais la Lune n’est qu’une première étape sur le seuil d’un territoire immense. L’humanité est à l’orée d’une nouvelle ère d’exploration, dans laquelle les excursions spatiales pourraient être remplacées par une multitude d’activités cosmiques répondant à un large éventail d’intérêts concurrents.
 
D’ici vingt à trente ans, des missions habitées pourraient faire des bonds de géant vers Mars, pour reconnaître les lieux et même y établir des colonies. Puis viendront les astéroïdes et d’autres destinations lointaines. À l’aube de cette nouvelle ère, nous avons la responsabilité collective d’examiner les défis moraux qui l’accompagnent.



L’époque où la conquête spatiale voyait s’affronter de grandes puissances mondiales apparaît révolue : au XXIe siècle, les milliardaires (Elon Musk, Jeff Bezos, Richard Branson...) ont pris le relais de cette compétition sans merci. Entre catastrophes terrestres à grande échelle et promesses d’un Univers fourmillant de ressources et de possibles, beaucoup voient l’avenir de l’humanité dans l’espace.
 
Des voix toujours plus nombreuses s’élèvent dans le milieu de l’astronomie pour défendre une conception différente : une vision pacifique, durable et égalitaire de l’espace, qui ne perdrait pas de vue les injustices et les inégalités à l’œuvre sur Terre. D'où cette grande question philosophique qui se pose : Les autres mondes sont-ils à la disposition des humains ou sont-ils souverains ?



Si rien ne change, les intérêts commerciaux et militaires influenceront, voire supplanteront, l’intérêt commun. La quête de ressources telles que l’eau où les minerais se soldera par la spoliation des communs de l’espace et du ciel nocturne. Les investissements dans l’exploration spatiale seront alors un moyen pour les puissants de se soustraire à la responsabilité qui leur incombe sur les questions de justice sociale sur Terre.
 
Mars sera-t-elle une étape nécessaire ou un obstacle infranchissable ? Pourra-t-on un jour voyager hors des limites de notre Système solaire ? Le corps et l’esprit humains sont-ils taillés pour de tels défis ? L’élan qui nous entraîne vers l’inconnu soulève à chaque pas de nouvelles interrogations. Le réalisateur Werner Herzog et son fils Rudolph se sont rendus aux quatre coins de la planète pour y découvrir les réponses esquissées par des astronautes, physiciens, psychologues, sexologues, généticiens, médecins, astronomes, et même par les fidèles de mouvements religieux émergents.




Mais la frontière s’avère parfois ténue entre aspiration et illusion. Car chaque réponse confronte l’être humain à ses limites devant l’infiniment grand. Le documentaire "Un ticket pour l'espace" disponible dans cet article et diffusé par Arte du 22 avril au 21 juillet 2022, est un voyage teinté de burlesque dans les paradoxes de ces rêves d’ailleurs.
 

Source: arte.tv
 
   
 
 
Une occultation de Mars par notre Lune va se produire dans la nuit du 7 au 8 décembre prochain. Ce spectacle astronomique est rarement visible en France.
 
 
L'analyse d'images des profondeurs de Valles Marineris, le grand canyon martien, incite la science à y rechercher des indices d'activité biologique ancienne sur Mars.
 
 
Une animation présente les moments clés de la campagne Mars Sample Return, depuis l'atterrissage sur Mars et la sécurisation des tubes d'échantillons jusqu'à leur lancement vers la Terre.
   
 
La sonde Mars Express de l'ESA a révélé que Mars produit des modèles de nuages étonnamment semblables à ceux de la Terre, évoquant ceux des régions tropicales de notre planète.
 
 
L'ingénieur en chef Bob Balaram est le principal concepteur de l'hélicoptère Ingenuity qui évolue sur Mars depuis avril 2021. Il vient de dévoiler le design des futurs drones martiens.
 
 
Un survol récent de Phobos, la plus grande lune martienne, a permis de tester l'une des dernières améliorations de l'instrument MARSIS sur la sonde européenne Mars Express.
   
 
Pour la première fois depuis sa mise en orbite autour de Mars il y a 8 ans, la sonde MAVEN a été témoin de deux types d'aurores ultraviolettes simultanées, causées par des tempêtes solaires.
 
 
Sans tectonique des plaques, l’histoire de la croûte de Mars semblait simple à comprendre. Une nouvelle étude suggère cependant que sa formation pourrait être plus complexe que prévu.
 
 
La NASA continue de rechercher sur Mars des traces organiques ou minérales dont l'origine ne peut s'expliquer autrement que par la présence de structures ou d'activités biologiques.
   
 
Capturée le 1er novembre 2022 par le rover Perseverance, cette photo laisse entrevoir une forme rocheuse qui évoque celle d'une pyramide. Serait-ce la preuve d'une intelligence extraterrestre ?
 
 
Perseverance sillonne le cratère Jezero en carottant des échantillons de roche, qui seront stockés en surface puis rapportés sur Terre en 2033. La NASA a sélectionné le site de récupération.
 
 
Des chercheurs américains ont dévoilé une nouvelle preuve de la présence d'un ancien océan sur Mars, qui se serait formé il y a 3,5 milliards d'années, durant la période du Noachien/Hespérien.
   
 
La Russie devait fournir la fusée et la plate-forme d’atterrissage du programme ExoMars. Moscou étant désormais hors course, l’ESA cherche un moyen de poser son rover Rosalind Franklin.
 
 
La NASA a dévoilé un film sur son rover Opportunity, qui aura foulé le sol de Mars pendant 15 ans. Le film documentaire arrivera sur Amazon Prime Video le 23 novembre 2022.
 
 
Et si le meilleur moyen d'atterrir sur Mars était de s'écraser au sol ? Ce prototype d'atterrisseur utilise une base pliable en forme d'accordéon qui absorbe l'énergie d'un choc violent.