Cette bactérie pourra transformer le sol martien en matériau de construction

Sylvie Montard - 22 avril 2022


Crédit : ISRO
 
L'exploration spatiale obligera l'Homme tôt ou tard à concevoir des habitats sécurisés pour développer des colonies extraterrestres. Ce défi qui semble tout droit sorti d'un roman de science-fiction devient peu à peu une réalité scientifique. Et pour y parvenir, il faut identifier des sources de matériaux transformables, à défaut d'être transportables.
 
Il est impensable d'imaginer une vie civile telle que nous la connaissons sur Terre. Sur Mars, les habitats auront uniquement un usage scientifique. Mais ils devront être fabriqués sur place, avec le sol martien comme principal matériau. Pour atteindre cet objectif, des scientifiques de l'Indian Space Research Organization (ISRO) ont exposé le 14 avril 2022 la création de briques bactériennes afin de construire des habitats martiens.


Crédit : ISRO

Les chercheurs ont élaboré un substrat proche du régolithe martien, combiné avec de la gomme de guar, mais aussi de l'urée, du chlorure de nickel et une souche bactérienne appelée "Sporosarcina pasteurii". Les bactéries ont converti l'urée en cristaux de carbonate de calcium et sécrété une substance collante appelée biopolymère.
 
Ces composants ont ainsi généré une sorte de ciment. Le chlorure de nickel a également joué un rôle clé dans le mélange. Il a permis aux bactéries de se développer et de prospérer malgré la forte teneur en fer du sol martien, qui peut être toxique pour les organismes. En transformant cette boue microbienne, les scientifiques sont parvenus à concevoir des briques. On peut également envisager d'alimenter une imprimante 3D avec ce ciment spatial, pour concevoir en quelques heures un habitat martien. C'est l'objectif du projet Mars Dune Alpha, soutenu par la NASA et mis au point par l'entreprise américaine Icon (en vidéo en bas de l'article).


Cet habitat martien imprimé en 3D par l'entreprise Icon sera livré à la NASA en 2022 pour héberger pendant un an quatre personnes qui étudieront les conditions de vie sur Mars. Crédit : Icon

Les chercheurs ont constaté que leur méthode réduisait la porosité du sol martien qui constitue habituellement un obstacle majeur à la fabrication de briques. « Les bactéries s'infiltrent profondément dans les pores et utilisent leurs propres protéines pour lier les particules entre elles, ce qui réduit la porosité et permet de fabriquer des briques plus solides », explique Aloke Kumar, professeur associé au département d'ingénierie mécanique de l'Indian Institute of Science et co-auteur de l'article.
 
Ces chercheurs ont imaginé ce concept dans le prolongement de leurs travaux antérieurs, qui portaient sur la fabrication de briques dans l'optique d'éventuelles bases lunaires. Avec les roches lunaires l'équipe n'a pu réaliser qu'une forme cylindrique. Les briques martiennes, en revanche, permettent de créer des formes complexes.



Le projet Mars Dune Alpha sera l’habitat extraterrestre simulé le plus fidèle jamais construit par l’humain. Crédit : Icon

L'équipe compte envoyer quelques une de ces briques bactériennes dans l'espace lors d’une future mission de l’ISRO. De cette façon, ils pourront étudier le comportement de ces microbes en microgravité. En attendant ce test en conditions réelles, les chercheurs étudient l'impact de l'atmosphère martienne sur leur invention, en simulant des conditions semblables à celles de Mars dans une chambre étanche en laboratoire.
 
Source: cnetfrance.fr
 
   
 
 
Une occultation de Mars par notre Lune va se produire dans la nuit du 7 au 8 décembre prochain. Ce spectacle astronomique est rarement visible en France.
 
 
L'analyse d'images des profondeurs de Valles Marineris, le grand canyon martien, incite la science à y rechercher des indices d'activité biologique ancienne sur Mars.
 
 
Une animation présente les moments clés de la campagne Mars Sample Return, depuis l'atterrissage sur Mars et la sécurisation des tubes d'échantillons jusqu'à leur lancement vers la Terre.
   
 
La sonde Mars Express de l'ESA a révélé que Mars produit des modèles de nuages étonnamment semblables à ceux de la Terre, évoquant ceux des régions tropicales de notre planète.
 
 
L'ingénieur en chef Bob Balaram est le principal concepteur de l'hélicoptère Ingenuity qui évolue sur Mars depuis avril 2021. Il vient de dévoiler le design des futurs drones martiens.
 
 
Un survol récent de Phobos, la plus grande lune martienne, a permis de tester l'une des dernières améliorations de l'instrument MARSIS sur la sonde européenne Mars Express.
   
 
Pour la première fois depuis sa mise en orbite autour de Mars il y a 8 ans, la sonde MAVEN a été témoin de deux types d'aurores ultraviolettes simultanées, causées par des tempêtes solaires.
 
 
Sans tectonique des plaques, l’histoire de la croûte de Mars semblait simple à comprendre. Une nouvelle étude suggère cependant que sa formation pourrait être plus complexe que prévu.
 
 
La NASA continue de rechercher sur Mars des traces organiques ou minérales dont l'origine ne peut s'expliquer autrement que par la présence de structures ou d'activités biologiques.
   
 
Capturée le 1er novembre 2022 par le rover Perseverance, cette photo laisse entrevoir une forme rocheuse qui évoque celle d'une pyramide. Serait-ce la preuve d'une intelligence extraterrestre ?
 
 
Perseverance sillonne le cratère Jezero en carottant des échantillons de roche, qui seront stockés en surface puis rapportés sur Terre en 2033. La NASA a sélectionné le site de récupération.
 
 
Des chercheurs américains ont dévoilé une nouvelle preuve de la présence d'un ancien océan sur Mars, qui se serait formé il y a 3,5 milliards d'années, durant la période du Noachien/Hespérien.
   
 
La Russie devait fournir la fusée et la plate-forme d’atterrissage du programme ExoMars. Moscou étant désormais hors course, l’ESA cherche un moyen de poser son rover Rosalind Franklin.
 
 
La NASA a dévoilé un film sur son rover Opportunity, qui aura foulé le sol de Mars pendant 15 ans. Le film documentaire arrivera sur Amazon Prime Video le 23 novembre 2022.
 
 
Et si le meilleur moyen d'atterrir sur Mars était de s'écraser au sol ? Ce prototype d'atterrisseur utilise une base pliable en forme d'accordéon qui absorbe l'énergie d'un choc violent.