Un astéroïde a dessiné une immense tâche sombre au pôle sud de Mars

La caméra embarquée de la sonde spatiale MRO a photographié une gigantesque tâche résultant de l'impact d'un bolide interstellaire qui a heurté la calotte glaciaire du pôle sud de Mars. Si l'on devait accompagner l’impact d’un montage sonore, on entendrait sans doute un immense "SPLASH !".
La formation de ce cratère d'impact, d'une largeur inférieure à un kilomètre, a été provoquée lorsqu'un bolide, tel qu'un météoroïde, un astéroïde ou une comète, a heurté la calotte glaciaire, entre juillet et septembre 2018, rapporte une équipe de scientifiques de l’Université de l'Arizona.
L’empreinte de l’impact a été photographiée depuis le ciel grâce à la caméra High Resolution Imaging Science Experiment (HiRISE), qui se trouve sur la sonde spatiale Mars Reconnaissance Orbiter (MRO), en orbite autour de la planète rouge depuis 2006. La formation de ce cratère correspond à une explosion violente et à l’éjection de fragments de roches mélangés de gaz et à des gouttes liquides engendrées par la chaleur du phénomène.
De gros fragments projetés en l’air par l’explosion sont retombés sur la surface comme une pluie de projectiles formant sans doute des cratères secondaires à plusieurs dizaines de kilomètres à la ronde. A titre de comparaison, un bolide comme celui-ci tombant sur Paris, par exemple, pourrait non seulement détruire la ville, mais aussi provoquer la formation de cratères secondaires à Reims, Rouen ou Orléans. Ce phénomène rappelle également ce qui se produit sur Terre lors de certaines explosions volcaniques quand du matériau incandescent est projeté tout autour du volcan. De Pompéi au mont Saint-Helens, de nombreux humains en ont hélas fait l’expérience !
Sur Mars, la surface contient de la glace d’eau, comme le permafrost des terres canadiennes ou sibériennes. Les cratères d’impact sont donc entourés d’une couche d’éjection caractéristique, bien différente de ceux qu’on aperçoit sur la surface de la Lune. Lorsque le bolide a frappé la planète rouge, il a perforé la fine couche de glace, puis a projeté du sable noir dans tous les sens. La couleur plus claire qui entoure les éclaboussures pourrait provenir du "dégraissage par les vents de l’onde de choc", expliquent les chercheurs de l’Arizona dans leur communiqué.

Source : lci.fr
 
   
 
 
Une occultation de Mars par notre Lune va se produire dans la nuit du 7 au 8 décembre prochain. Ce spectacle astronomique est rarement visible en France.
 
 
L'analyse d'images des profondeurs de Valles Marineris, le grand canyon martien, incite la science à y rechercher des indices d'activité biologique ancienne sur Mars.
 
 
Une animation présente les moments clés de la campagne Mars Sample Return, depuis l'atterrissage sur Mars et la sécurisation des tubes d'échantillons jusqu'à leur lancement vers la Terre.
   
 
La sonde Mars Express de l'ESA a révélé que Mars produit des modèles de nuages étonnamment semblables à ceux de la Terre, évoquant ceux des régions tropicales de notre planète.
 
 
L'ingénieur en chef Bob Balaram est le principal concepteur de l'hélicoptère Ingenuity qui évolue sur Mars depuis avril 2021. Il vient de dévoiler le design des futurs drones martiens.
 
 
Un survol récent de Phobos, la plus grande lune martienne, a permis de tester l'une des dernières améliorations de l'instrument MARSIS sur la sonde européenne Mars Express.
   
 
Pour la première fois depuis sa mise en orbite autour de Mars il y a 8 ans, la sonde MAVEN a été témoin de deux types d'aurores ultraviolettes simultanées, causées par des tempêtes solaires.
 
 
Sans tectonique des plaques, l’histoire de la croûte de Mars semblait simple à comprendre. Une nouvelle étude suggère cependant que sa formation pourrait être plus complexe que prévu.
 
 
La NASA continue de rechercher sur Mars des traces organiques ou minérales dont l'origine ne peut s'expliquer autrement que par la présence de structures ou d'activités biologiques.
   
 
Capturée le 1er novembre 2022 par le rover Perseverance, cette photo laisse entrevoir une forme rocheuse qui évoque celle d'une pyramide. Serait-ce la preuve d'une intelligence extraterrestre ?
 
 
Perseverance sillonne le cratère Jezero en carottant des échantillons de roche, qui seront stockés en surface puis rapportés sur Terre en 2033. La NASA a sélectionné le site de récupération.
 
 
Des chercheurs américains ont dévoilé une nouvelle preuve de la présence d'un ancien océan sur Mars, qui se serait formé il y a 3,5 milliards d'années, durant la période du Noachien/Hespérien.
   
 
La Russie devait fournir la fusée et la plate-forme d’atterrissage du programme ExoMars. Moscou étant désormais hors course, l’ESA cherche un moyen de poser son rover Rosalind Franklin.
 
 
La NASA a dévoilé un film sur son rover Opportunity, qui aura foulé le sol de Mars pendant 15 ans. Le film documentaire arrivera sur Amazon Prime Video le 23 novembre 2022.
 
 
Et si le meilleur moyen d'atterrir sur Mars était de s'écraser au sol ? Ce prototype d'atterrisseur utilise une base pliable en forme d'accordéon qui absorbe l'énergie d'un choc violent.