Survolez en 3D la zone de Mars parcourue par Ingenuity

Sylvie Montard - 10 juin 2022


Crédit: NASA

 
Lors de son 26ème vol, effectué le 20 avril 2022, Ingenuity a photographié certains composants échoués au sol qui ont permis à Perseverance d'atterrir en toute sécurité sur Mars le 18 février 2021. Il a repéré le parachute de Perseverance, gisant au sol, encore fixé à la coque arrière en forme de cône qui protégeait le rover durant son voyage dans l'espace.
 
Les photos prises par Ingenuity ont été utilisées par Simeon Schmauß, un étudiant en ingénierie aérospatiale. Dans l'animation interactive ci-dessous, il suffit d’utiliser la souris (ou les doigts sur un smartphone) pour explorer la scène et la faire pivoter. Vous pouvez également zoomer ou dézoomer. L'étudiant a utilisé 190 images prises en noir et blanc par la caméra de navigation d’Ingenuity, ainsi que 10 images en couleur obtenues par sa caméra couleur. L’ensemble de la scène couvre une superficie de 82 mètres sur 57 mètres, jonchée de divers débris.

 

Ingenuity a effectué depuis deux autres vols, pour rester à proximité de Perseverance. Les conditions pour faire voler le drone sur Mars sont devenues de plus en plus compliquées. Actuellement, Ingenuity a du mal à se réchauffer durant les nuits sur Mars, pour plusieurs raisons : l’importante quantité de poussière dans l’atmosphère, des jours plus courts et des températures plus basses.
 
La NASA a donc fait le choix d’éteindre l’hélicoptère durant la nuit et de faire tomber sa température interne à -80°C. Cette décision n'est pas sans risque, car les composants électroniques qu’il embarque se réinitialisent et ne sont pas conçus pour survivre aux températures auxquelles ils sont exposés la nuit.

Occupée à préparer l’hélicoptère pour un prochain vol, l’équipe responsable d’Ingenuity a détecté un problème de fonctionnement d’un capteur. Il s'agit d'un inclinomètre, composé de deux accéléromètres. Essentiel pour déterminer l’orientation d’Ingenuity, il n’est pas utilisé pendant les vols, mais juste avant le décollage. « Sans lui, nous sommes obligés de trouver une nouvelle façon d’initialiser les algorithmes de navigation avant le décollage », explique la NASA.
 
Or, une autre unité composant l’hélico est aussi équipée d’accéléromètres : il s’agit de la centrale à inertie (chargée de mesurer les accélérations et la vitesse de rotation). La NASA pense que ces éléments pourraient constituer « une solution de repli acceptable qui permettra à Ingenuity de reprendre les vols », même si ce n’est pas aussi précis qu’avec les accéléromètres de l’inclinomètre.

Pour cela, il va falloir apporter des changements au logiciel de vol de l’hélico. Un point positif, c’est que ce correctif existe déjà : la NASA avait prévu cette éventualité avant l’arrivée de la mission sur Mars et avait gardé de côté la solution. « Nous sommes donc en mesure de procéder rapidement à la mise à jour et le processus de transfert vers Ingenuity est déjà en cours », indique l’agence spatiale. Tout espoir de refaire voler le robot n’est, de ce fait, pas perdu : la date de son 29ème vol n’est pas encore connue, mais la NASA espère l’organiser dans un avenir proche.

 
Source: numerama.com
 
   
 
 
Une occultation de Mars par notre Lune va se produire dans la nuit du 7 au 8 décembre prochain. Ce spectacle astronomique est rarement visible en France.
 
 
L'analyse d'images des profondeurs de Valles Marineris, le grand canyon martien, incite la science à y rechercher des indices d'activité biologique ancienne sur Mars.
 
 
Une animation présente les moments clés de la campagne Mars Sample Return, depuis l'atterrissage sur Mars et la sécurisation des tubes d'échantillons jusqu'à leur lancement vers la Terre.
   
 
La sonde Mars Express de l'ESA a révélé que Mars produit des modèles de nuages étonnamment semblables à ceux de la Terre, évoquant ceux des régions tropicales de notre planète.
 
 
L'ingénieur en chef Bob Balaram est le principal concepteur de l'hélicoptère Ingenuity qui évolue sur Mars depuis avril 2021. Il vient de dévoiler le design des futurs drones martiens.
 
 
Un survol récent de Phobos, la plus grande lune martienne, a permis de tester l'une des dernières améliorations de l'instrument MARSIS sur la sonde européenne Mars Express.
   
 
Pour la première fois depuis sa mise en orbite autour de Mars il y a 8 ans, la sonde MAVEN a été témoin de deux types d'aurores ultraviolettes simultanées, causées par des tempêtes solaires.
 
 
Sans tectonique des plaques, l’histoire de la croûte de Mars semblait simple à comprendre. Une nouvelle étude suggère cependant que sa formation pourrait être plus complexe que prévu.
 
 
La NASA continue de rechercher sur Mars des traces organiques ou minérales dont l'origine ne peut s'expliquer autrement que par la présence de structures ou d'activités biologiques.
   
 
Capturée le 1er novembre 2022 par le rover Perseverance, cette photo laisse entrevoir une forme rocheuse qui évoque celle d'une pyramide. Serait-ce la preuve d'une intelligence extraterrestre ?
 
 
Perseverance sillonne le cratère Jezero en carottant des échantillons de roche, qui seront stockés en surface puis rapportés sur Terre en 2033. La NASA a sélectionné le site de récupération.
 
 
Des chercheurs américains ont dévoilé une nouvelle preuve de la présence d'un ancien océan sur Mars, qui se serait formé il y a 3,5 milliards d'années, durant la période du Noachien/Hespérien.
   
 
La Russie devait fournir la fusée et la plate-forme d’atterrissage du programme ExoMars. Moscou étant désormais hors course, l’ESA cherche un moyen de poser son rover Rosalind Franklin.
 
 
La NASA a dévoilé un film sur son rover Opportunity, qui aura foulé le sol de Mars pendant 15 ans. Le film documentaire arrivera sur Amazon Prime Video le 23 novembre 2022.
 
 
Et si le meilleur moyen d'atterrir sur Mars était de s'écraser au sol ? Ce prototype d'atterrisseur utilise une base pliable en forme d'accordéon qui absorbe l'énergie d'un choc violent.