Survolez en 3D la zone de Mars parcourue par Ingenuity

Sylvie Montard - 10 juin 2022


Crédit: NASA

 
Lors de son 26ème vol, effectué le 20 avril 2022, Ingenuity a photographié certains composants échoués au sol qui ont permis à Perseverance d'atterrir en toute sécurité sur Mars le 18 février 2021. Il a repéré le parachute de Perseverance, gisant au sol, encore fixé à la coque arrière en forme de cône qui protégeait le rover durant son voyage dans l'espace.
 
Les photos prises par Ingenuity ont été utilisées par Simeon Schmauß, un étudiant en ingénierie aérospatiale. Dans l'animation interactive ci-dessous, il suffit d’utiliser la souris (ou les doigts sur un smartphone) pour explorer la scène et la faire pivoter. Vous pouvez également zoomer ou dézoomer. L'étudiant a utilisé 190 images prises en noir et blanc par la caméra de navigation d’Ingenuity, ainsi que 10 images en couleur obtenues par sa caméra couleur. L’ensemble de la scène couvre une superficie de 82 mètres sur 57 mètres, jonchée de divers débris.

 

Ingenuity a effectué depuis deux autres vols, pour rester à proximité de Perseverance. Les conditions pour faire voler le drone sur Mars sont devenues de plus en plus compliquées. Actuellement, Ingenuity a du mal à se réchauffer durant les nuits sur Mars, pour plusieurs raisons : l’importante quantité de poussière dans l’atmosphère, des jours plus courts et des températures plus basses.
 
La NASA a donc fait le choix d’éteindre l’hélicoptère durant la nuit et de faire tomber sa température interne à -80°C. Cette décision n'est pas sans risque, car les composants électroniques qu’il embarque se réinitialisent et ne sont pas conçus pour survivre aux températures auxquelles ils sont exposés la nuit.

Occupée à préparer l’hélicoptère pour un prochain vol, l’équipe responsable d’Ingenuity a détecté un problème de fonctionnement d’un capteur. Il s'agit d'un inclinomètre, composé de deux accéléromètres. Essentiel pour déterminer l’orientation d’Ingenuity, il n’est pas utilisé pendant les vols, mais juste avant le décollage. « Sans lui, nous sommes obligés de trouver une nouvelle façon d’initialiser les algorithmes de navigation avant le décollage », explique la NASA.
 
Or, une autre unité composant l’hélico est aussi équipée d’accéléromètres : il s’agit de la centrale à inertie (chargée de mesurer les accélérations et la vitesse de rotation). La NASA pense que ces éléments pourraient constituer « une solution de repli acceptable qui permettra à Ingenuity de reprendre les vols », même si ce n’est pas aussi précis qu’avec les accéléromètres de l’inclinomètre.

Pour cela, il va falloir apporter des changements au logiciel de vol de l’hélico. Un point positif, c’est que ce correctif existe déjà : la NASA avait prévu cette éventualité avant l’arrivée de la mission sur Mars et avait gardé de côté la solution. « Nous sommes donc en mesure de procéder rapidement à la mise à jour et le processus de transfert vers Ingenuity est déjà en cours », indique l’agence spatiale. Tout espoir de refaire voler le robot n’est, de ce fait, pas perdu : la date de son 29ème vol n’est pas encore connue, mais la NASA espère l’organiser dans un avenir proche.

 
Source: numerama.com
 
   
 
 
Une expérience de laboratoire suggère que les rovers opérant sur Mars devront probablement creuser à au moins deux mètres de profondeur pour trouver des signes de vie ancienne.
 
 
Des chercheurs ont identifié des microbes dans l’une des sources d’eau les plus froides du monde. Les exobiologistes estime que des conditions de vie similaires pourraient exister sur Mars.
 
 
Sur Mars, Perseverance a encore rencontré un étrange objet. Dans l’une des nombreuses images prises par le robot, le 23 juin 2022, on distingue un objet inhabituel posé sur le sol de Mars.
   
 
Les roches de Hogwallow Flats semblent être à grain fin, ce qui est passionnant pour les scientifiques, car elles ont de meilleures chances de préserver des preuves de vie passée sur Mars.
 
 
La Chine prévoit de rapporter ses premiers échantillons martiens en 2031, soit deux ans avant la NASA et l’Agence spatiale européenne (ESA) dans le cadre de leur mission conjointe.
 
 
Une météorite martienne suggère que la planète rouge se serait formée très vite, et que l’atmosphère aurait évolué d’une manière mystérieuse.
   
 
Malgré des conditions hivernales rudes et un capteur défaillant, Ingenuity est parvenu à effectuer un déplacement supplémentaire, le 29ème, pour se rapprocher du rover Perseverance.
 
 
Le rover Perseverance gravit peu à peu le delta de l'ancienne rivière qui se jetait autrefois dans le cratère Jezero. Le 13 juin 2022, il a photographié un étrange objet coincé contre un rocher.
 
 
Avec ses paysages orange-brun s'étendant à perte de vue, Mars n'est pas réputée pour son apparence colorée. Mais certains reliefs sont néanmoins riches en couleurs selon les normes martiennes.
 
 
Cette animation interactive, composées de photos prises par Ingenuity le 20 avril 2022, permet d’explorer le lieu où la coque et le bouclier de Perseverance se sont écrasés sur le sol de Mars.
 
 
Perseverance a débuté l'exploration des roches sédimentaires de l'ancien delta du cratère Jezero. L'érosion des vents de Mars donnent parfois aux reliefs des formes insolites.
 
 
Comment choisir une roche sur Mars ? Parfois, ce n'est pas nécessaire, c'est elle qui vous choisit. Depuis 4 mois, Perseverance a un compagnon de route inattendu, installé dans l'une de ses roues.
 
 
En 15 mois d'exploration dans le cratère Jezero, le rover Perseverance a observé quotidiennement des "diables de poussière", confirmant l'activité intense de ce phénomène dans cette région.
 
 
Une nouvelle étude montre comment les futurs habitants de la planète rouge pourraient s'appuyer sur une source d'énergie solaire ou nucléaire, selon l'endroit où ils s'installent.
 
 
Les paréidolies martiennes remonte à 1877, quand les astronomes aperçoivent dans leur télescope des canaux. Internet a boosté cette tradition à trouver des formes dans les roches de Mars.