Deuxième vol réussi dans l'atmosphère de Mars pour l'hélicoptère Ingenuity

Sylvie Montard - 22 avril 2021


Crédits: NASA/JPL-Caltech
 
Lors du premier vol, Ingenuity a plané à 3 mètres au-dessus de la surface martienne. Pour ce deuxième test de vol, Ingenuity à grimpé à 5 mètres d'altitude. Ensuite, après un bref vol stationnaire de l'hélicoptère, il s'est incliné légèrement et s'est déplacé latéralement sur 2 mètres. La photo ci-dessus a été acquise par le rover Perseverance à l'aide de sa caméra MastCam-Z, lors de ce deuxième décollage réussi.
 
Ensuite, Ingenuity a plané sur place et a fait des virages pour pointer sa caméra couleur dans différentes directions avant de retourner au centre de l'aérodrome pour atterrir. Bien sûr, tout cela s'est fait de manière autonome, sur la base de commandes envoyées par Perseverance. Ce deuxième vol a duré 51,9 secondes. En attendant une vidéo plus complète, voici un petit aperçu de cette deuxième prouesse, comprenant le décollage et deux changements de direction.


Crédits: NASA/JPL-Caltech

« Jusqu'à présent, la télémétrie technique que nous avons reçue et analysée nous indique que le vol a répondu aux attentes et que notre modélisation informatique antérieure a été précise », a déclaré Bob Balaram, ingénieur en chef de l'hélicoptère Ingenuity Mars au Jet Propulsion Laboratory de la NASA en Californie du Sud. « Nous avons deux vols de Mars à notre actif, ce qui signifie qu'il reste encore beaucoup à apprendre pendant ce mois d'Ingenuity. »
 
La caméra de navigation d'Ingenuity a de nouveau photographié son ombre à quelques mètres d'altitude (ci-dessous), à la surface du cratère Jezero, le jeudi 22 avril 2021. La silhouette du petit giravion paraît plus petite que lors du précédent vol, prouvant la plus haute altitude atteinte durant ce deuxième vol.
Chaque image obtenue de l'hélicoptère sur Mars est un évènement pour l'exploration spatiale. Cette nouvelle image en noir et blanc est certainement la plus emblématique, et rappelle celle de l'empreinte de chaussure de Buzz Aldrin sur la surface lunaire qui disait "nous avons marché sur la Lune". La photo d'Ingenuity signifie quant à elle "nous avons volé sur un autre monde".



Crédits: NASA/JPL-Caltech
 
Exploiter un giravion de manière contrôlée sur Mars est beaucoup plus difficile que d'en piloter un sur Terre. Même si la gravité sur Mars est environ un tiers de celle de la Terre, l'hélicoptère doit voler avec l'aide d'une atmosphère avec seulement 1% de la densité terrestre. Chaque seconde de chaque vol fournit une abondance de données sur Mars, à des fins de comparaison avec la modélisation, les simulations et les tests effectués ici sur Terre. Et la NASA acquiert également sa première expérience pratique d'exploitation d'un giravion à distance sur Mars. Ces ensembles de données s'avéreront inestimables pour les futures missions potentielles sur Mars qui pourraient enrôler des hélicoptères de nouvelle génération pour ajouter une dimension aérienne à leurs explorations.
 
Source: mars.nasa.gov
 
   

(heure de Paris)
Lever de Mars: 9h12
Coucher de Mars: 1h29
Distance Terre-Mars
313,3 millions de km
 
   
 
 
Les preuves de l'activité volcanique récente sur Mars montrent que des éruptions auraient pu avoir lieu au cours des 50000 dernières années, selon un article du chercheur David Horvath.
 
 
Le rover Perseverance a utilisé l'un de ses microphones pour écouter l'hélicoptère Ingenuity le 30 avril 2021, alors qu'il volait sur Mars pour la quatrième fois.
 
 
Une nouvelle étude géochimique suggère qu'une vie microbienne ancienne pourrait encore prospérer sous la surface de la planète rouge.
   
 
Après avoir prouvé que le vol motorisé et contrôlé est possible sur Mars, Ingenuity se lance dans une nouvelle phase d'opération aérienne, pour assister les déplacements de Perseverance.
 
 
Lors de son troisième vol sur Mars le dimanche 25 avril 2021, l'hélicoptère Ingenuity a volé plus vite et plus loin que lors de tous les tests qu'il a subi sur Terre.
 
 
La Chine a nommé le samedi 24 avril 2021 son premier rover sur Mars, baptisé "Zhurong", le dieu du feu dans la mythologie chinoise.
   
 
Ce jeudi 22 avril 2021, Ingenuity réalise son deuxième décollage dans l'atmosphère de Mars. Il s'agit d'un vol un peu plus haut et plus long que le précédent.
 
 
Grâce à Perseverance et son instrument MOXIE, la science fait un pas supplémentaire vers une future exploration humaine de Mars, en convertissant le dioxyde de carbone en oxygène.
 
 
Après le succès de son premier vol, Ingenuity va tenter d'autres manoeuvres. Mais la dernière pourrait lui être fatale. La NASA souhaite tester ses limites, au risque de le voir s'écraser au sol.
 
 
Cette fois-ci, c'est la bonne ! L'hélicoptère Ingenuity tente enfin de décoller depuis la surface de Mars. La NASA diffuse en direct la réception des premières données du vol.
 
 
Alors que le premier vol du petit hélicoptère Ingenuity est imminent sur la planète Mars, la NASA travaille déjà à la conception d’un successeur plus performant.
 
 
Une anomalie s'est produite lors d'un test sur les hélices d'Ingenuity. Initialement prévu le 11 avril 2021, le premier essai de vol sur une autre planète est reporté trois jours plus tard.
 
 
Curiosity vient de prouver que le climat de Mars a connu des alternances de périodes sèches et d'autres plus humides, avant de s'assécher complètement il y a environ 3 milliards d'années.
 
 
Les scientifiques étaient dans l’attente du premier bulletin météo fourni par le rover, afin de connaître les conditions atmosphériques de la planète rouge plus en détail.
 
 
Du 4 février au 7 mars 2021, le télescope HiRISE de la sonde Mars Reconnaissance Orbiter a capturé près de 500 photos de la surface de Mars, dont des dunes aux formes variées et fascinantes.
 
 
Peu après avoir déposé Ingenuity sur Mars, Perseverance s'est photographié avec l'hélicoptère. Sur ce superbe selfie, on voit nettement la différence de taille entre les deux robots.
 
 
La NASA prévoit au plus tôt le dimanche 11 avril 2021 d'effectuer la première tentative de vol de l'hélicoptère Ingenuity sur Mars. L'agence invite le public à suivre l'évènement en direct.
 
 
Le fond du cratère présente des preuves géologiques indéniables d'anciens cours d'eau, mais sans aucune trace de canaux d'entrée extérieurs où l'eau aurait pu pénétrer dans le cratère.