2001 Mars Odyssey

Caractéristiques
L'orbiteur 2001 Mars Odyssey a été baptisé ainsi en hommage au film 2001, l’Odyssée de l’espace réalisé par le fameux cinéaste Stanley Kubrick et tiré de la nouvelle de science-fiction La sentinelle du non moins célèbre Arthur C. Clarke. Mars Odyssey mesurait 2,2 mètres de long pour 2,6 mètres de large et 1,7 mètres de haut. L'orbiteur tirait son énergie d'un ensemble de trois panneaux solaires. Ces derniers offraient une surface totale de 7 m² et étaient capables de délivrer une puissance de 750 watts au voisinage de Mars. Des batteries nickel hydrogène, rechargées par les panneaux solaires, alimentaient la sonde pendant les périodes d'obscurité.
Mars Odyssey possèdait un moteur principal utilisé pour la mise en orbite, et un ensemble de moteurs de contrôle d'attitude pour les changements d'orientation dans l'espace et les manœuvres de correction de trajectoire. Le moteur principal brûlait un mélange d'hydrazine et de tetroxide d'azote.
Mars Odyssey s'appuyait sur trois systèmes différents pour connaître son orientation dans l'espace : un capteur solaire pour localiser le Soleil, une caméra stellaire pour se repérer aux étoiles, et enfin une plate-forme de navigation inertielle.
Trois instruments scientifiques étaient embarqués sur l'orbiteur :
-L'instrument THEMIS pour étudier la minéralogie et la morphologie de la surface martienne grâce à une caméra haute résolution et un spectromètre infrarouge.
-Le GRS pour mesurer la composition élémentaire de la surface martienne.
-L'instrument MARIE chargé d'étudier le niveau de radiations pendant le trajet Terre-Mars, ainsi qu'au voisinage de la planète.


 
Déroulement de la mission
La sonde a été lancée avec succès le 7 avril 2001 depuis le centre spatial de Cap Canaveral en Floride. La mise en orbite autour de Mars a eu lieu le 24 octobre 2001. Après avoir plongé à 322 reprises dans la couche d'air ténu qui entoure la planète Mars, Mars Odyssey a terminé avec succès son freinage atmosphérique le 11 janvier 2002. Puis les navigateurs ont affiné l'orbite pour lui donner sa forme définitive, un cercle presque parfait, parcouru en 2 heures et passant par les pôles.
 

 
Résultats scientifiques
Peu après le début des opérations scientifiques, l'instrument GRS couplé aux spectromètres à neutrons a mis en évidence de grandes quantités de glace dans le premier mètre du sol dans les hautes latitudes des deux hémisphères. Outre la découverte de la glace, le GRS a permis de dresser la première cartographie des éléments chimiques rentrant dans la constitution de la surface martienne.
La croûte martienne contiendrait ainsi deux fois plus de potassium que la croûte terrestre. Mars Odyssey a également découvert de grandes concentrations d'olivine dans l'un des canyons de Valles Marineris. Etant donné que l'olivine se transforme très rapidement en serpentine en présence d'eau, cette découverte prouve que la région est restée sèche pendant un temps très long.
L'instrument MARIE, irrémédiablement abîmé lors d'une tempête solaire en août 2001, a enregistré un niveau de radiations deux fois plus élevé autour de Mars que celui auquel sont confrontés les astronautes en orbite terrestre.
La caméra THEMIS a cartographié la surface dans le visible et l'infrarouge. Durant la phase de freinage atmosphérique, Mars Odyssey a enfin permis de mettre en évidence un réchauffement inattendu de la haute atmosphère au-dessus du pôle nord durant l'hiver nordique.
Mars Odyssey a participé au choix et à la caractérisation des sites d'atterrissage des rovers Spirit et Opportuniy, et le relais radio de la sonde a retransmis vers la Terre 90 % de leurs données, faisant de Mars Odyssey le premier élément d'un réseau de télécommunication martien.
Mars Odyssey a terminé officiellement et avec brio sa mission scientifique le 24 août 2004. La sonde est encore en activité, bien que son instrument MARIE ne soit plus opérationel. Elle continue ses études scientifiques en servant de relais de communication pour les engins au sol.

 
   
 
 
Après avoir effectué son douzième carottage dans le sol martien, le rover Perseverance a détecté un étrange débris dans le système de prélèvement d'échantillons.
 
 
Fort du succès d'Ingenuity, la NASA a annoncé lors d'une conférence le 27 juillet 2022 le lancement de deux autres hélicoptères, dans le cadre de la mission de retour d'échantillons martiens.
 
 
Une nouvelle mission martienne est en préparation, baptisée Mars Life Explorer (MLE). Son objectif est de creuser profondément dans la glace de Mars pour y chercher des signes de vie.
   
 
Le rover Curiosity poursuit son ascension du Mont Sharp. Des rochers qui se sont détachés d'une falaise ont attiré l'attention de la NASA. L'un d'entre eux présente une forme très particulière.
 
 
Des chercheurs sont parvenus à localiser le site d’éjection de la météorite Black Beauty, fournissant des informations essentielles sur l’histoire magmatique et climatique de Mars.
 
 
Le rover Perseverance n'en finit pas de déceler d'étranges objets sur Mars, tandis qu'il cherche des formes de vie passées dans le delta du cratère Jezero. L'image date du 12 juillet 2022.
   
 
Jusqu'à présent, seuls des satellites, des rovers et un petit hélicoptère ont exploré la planète rouge. La NASA étudie un nouveau mode de déplacement pour explorer une zone méconnue.
 
 
La NASA publie chaque mois de nouvelles photos fascinantes de la surface de Mars, capturées par la puissante caméra haute résolution HiRISE de la sonde MRO (Mars Reconnaissance Orbiter).
 
 
Poser des hommes sur Mars nécessitera des charges utiles plus imposantes et plus lourdes, et un bouclier thermique beaucoup plus grand que ceux existant actuellement.
   
 
Curiosity continue de faire des découvertes intéressantes sur Mars. Les scientifiques ont récemment découvert un élément essentiel à la vie dans les échantillons prélevés par le rover.
 
 
Une expérience de laboratoire suggère que les rovers opérant sur Mars devront probablement creuser à au moins deux mètres de profondeur pour trouver des signes de vie ancienne.
 
 
Des chercheurs ont identifié des microbes dans l’une des sources d’eau les plus froides du monde. Les exobiologistes estime que des conditions de vie similaires pourraient exister sur Mars.
 
 
Sur Mars, Perseverance a encore rencontré un étrange objet. Dans l’une des nombreuses images prises par le robot, le 23 juin 2022, on distingue un objet inhabituel posé sur le sol de Mars.
 
 
Les roches de Hogwallow Flats semblent être à grain fin, ce qui est passionnant pour les scientifiques, car elles ont de meilleures chances de préserver des preuves de vie passée sur Mars.
 
 
La Chine prévoit de rapporter ses premiers échantillons martiens en 2031, soit deux ans avant la NASA et l’Agence spatiale européenne (ESA) dans le cadre de leur mission conjointe.