Les deux CubeSats qui ont accompagné InSight vers Mars sans doute perdus

Depuis début janvier 2019, les ingénieurs n'ont plus reçu de nouvelles des deux nanosatellites de la mission MarCO qui ont accompagné la sonde InSight jusqu'à la planète rouge. Les ingénieurs de la Nasa estiment qu'ils n'auront plus possibilité de renouer le contact et considèrent (presque) les deux engins comme perdus. Ce n'est pas une mauvaise nouvelle pour autant : leur voyage est considéré comme un succès. En effet, aucun satellite de cette classe n'avait quitté le voisinage de la Terre jusqu'ici.
Le 26 novembre 2018, la mission InSight, une station géophysique fixe équipée de deux instruments principaux, s'est posée sur la planète Mars pour une mission qui durera au moins deux années terrestres. Avec InSight, avaient également été envoyés dans l'espace deux CubeSats, des petits satellites expérimentaux, qui ont accompagné la sonde jusqu'à destination. Ces deux engins, surnommés EVE et WALL-E d'après les personnages du film des studios Pixar, n'avaient pas de rôle opérationnel dans le cadre de cette mission martienne mais la Nasa voulait évaluer leurs capacités à servir de soutien pour de prochaines missions.
Ils ont servi de relais de communication lors de l'atterrissage d'InSight, renvoyant des données à chaque étape de sa descente vers la surface martienne, en temps quasi réel. On leur doit également la première image d'InSight sur Mars. WALL-E a aussi renvoyé des images de la planète rouge tandis que EVE effectuait des essais radiophoniques simples.
Les deux CubeSats n'étaient pas sur une trajectoire leur permettant de se satelliser autour de Mars, ils n'ont fait que la survoler et ont continué leur périple. Ils parcourent en fait une orbite autour du Soleil. La Nasa a capté la dernière émission de WALL-E le 29 décembre 2018 et entendu EVE pour la dernière fois le 4 janvier 2019. Plusieurs problèmes ont pu causer leur silence et notamment une difficulté à maintenir pointées leurs antennes vers la Terre.
Durant l'été 2019, leur trajectoire les rapprochera du Soleil et de la Terre et il reste un espoir de les entendre à nouveau, estiment les ingénieurs de la Nasa. Mais même s'ils restent à jamais silencieux, le bilan de leur aventure peut être considéré comme un immense succès pour une technologie qui n'avait jamais quitté l'orbite terrestre avant. Le bon comportement des deux engins valide leur utilisation pour des missions lointaines. De plus, ces nanosatellites peuvent être développés à des coûts réduits et lancés en tant que charge secondaire dans une fusée. Ils sont en train de définir une nouvelle norme spatiale.

Source : sciencesetavenir.fr
 
   
 



Créer un site
Créer un site